Burkina : L’armée s’outille en audit social

408 0

L’Inspection générale des forces armées nationales (IGFAN), tient du 14 au 18 mai 2018, un atelier de formation sur l’audit social dans les Forces armées nationales (FAN). A travers ces cinq jours d’échanges, il s’agit de donner aux participants, les rudiments de l’audit social afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle dans la gestion des ressources humaines.

« La montée en puissance des groupes armés terroristes dans notre sous-région et leur volonté de plus en plus affichée de déstabiliser notre pays impose à notre Nation d’avoir une armée opérationnelle, professionnelle et bien équipée », a commenté le ministre de la défense nationale et des anciens combattants, Jean-Claude Bouda à l’ouverture de l’atelier de formation sur l’audit social, le lundi 14 mai 2018 à Ouagadougou.

Et pour faire face à ces groupes, le ministère de la défense nationale s’est doté d’un plan stratégique des reformes des Forces armées pour la période 2018-2021. La mise en œuvre de ce plan nécessite un contrôle rigoureux et un suivi de toutes les activités du département. Une tâche qui incombe à  l’Inspection générale des forces armées nationales (IGFAN), qui, via ce présent atelier de formation veut s’outiller afin « d’accroître sa capacité » et jouer pleinement sa partition.  

« Nous avons aussi nos faiblesses, nos défaillances »

Le choix du thème, « Audit social dans les Forces armées », est guidé par la nécessité de donner aux inspecteurs des armées et aux gestionnaires des ressources humaines, une formation adaptée aux exigences de l’environnement actuel. Selon le ministre Bouda, « quelle que soit la performance des équipements et des moyens engagés, leur mise en œuvre incombe à l’homme. La ressource humaine demeure donc le facteur principal de succès de toute opération militaire ».

Plus d’une cinquantaine d’inspecteurs et de gestionnaires de ressources humaines au sein de l’armée participent à cette formation de cinq jours axée principalement sur deux modules à savoir les principes fondamentaux de l’audit et l’audit social. Cette formation est assurée par le Dr Désiré Nacoulma qui définit l’audit social comme une activité de vérification méthodique réalisée par un professionnel sur l’application des procédures en matière de gestion des ressources humaines.

Le Colonel-major Abdoulaye Barro, inspecteur général des forces armées nationales (IGFAN) a apprécié positivement la tenue de cette formation au profit de ses collaborateurs. « Ce séminaire est très important pour nous. Cela permet à nos inspecteurs de renforcer leur capacité et de mener à bien la mission d’inspection et de contrôle », dit-il.

«La ressource humaine demeure le facteur principal de succès de toute opération militaire », Jean-Claude Bouda

A la question de savoir si l’armée burkinabè a mal à sa gestion, l’inspecteur général des forces armées nationales indique que toute institution a besoin de pouvoir avancer et d’aller de mieux en mieux. « Nous ne pouvons pas dire que tout est parfait. Nous avons aussi nos faiblesses, nos défaillances, mais notre rôle, c’est justement arriver à combler tout cela et à prévenir éventuellement des conflits, des tensions », affirme le Colonel-major Abdoulaye Barro.

L’Inspection générale des forces armées nationales (IGFAN) est une structure de contrôle, d’audit interne et de conseil technique placée sous l’autorité directe du ministre en charge de la défense. Elle a un caractère interarmé et sa compétence s’étend à toutes les directions et tous les services du ministère et à l’ensemble des Forces armées nationales y compris les structures hors du territoire national.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre