Libertés syndicales au Burkina : 19 syndicats dénoncent des exactions

1834 0

19 syndicats, signataires de la déclaration du 23 mai dernier sur les atteintes aux libertés syndicales, ont tenu un point de presse ce vendredi 25 mai 2018 à Ouagadougou.

L’objectif visé à travers cette rencontre, c’était de dénoncer la remise en cause des libertés syndicales. Le collectif de 19 syndicats évoque des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales aussi bien dans la pratique que dans le discours.

Selon eux, ces derniers temps, de nombreux syndicats ont subi des atteintes à leur liberté d’organiser des manifestations sur leurs lieux  de travail.

Les conférenciers ont pris des exemples au niveau des syndicats du ministère des affaires étrangères et de la coopération, du ministère en charge du commerce, du ministère en charge de l’administration territoriale, du ministère de l’habitat, au gouvernorat du Centre-Ouest et au ministère des finances.

Ainsi, certains lieux des sit-in ont été investis par les forces de sécurité. « Nos organisations sont déterminées à défendre les libertés comme la prunelle de leurs yeux car, sans liberté, point de possibilité d’obtenir ou de défendre un quelconque acquis », a signifié le porte-parole du collectif, Ouangré Norbert.

Selon lui, la législation nationale et les conventions du Bureau International du travail (BIT) ratifiées par le Burkina Faso reconnaissent la liberté pour les citoyens et les travailleurs d’organiser des manifestations sur leurs lieux du travail.

Par ailleurs, il a interpellé le gouvernement a se conformer aux  textes nationaux comme internationaux. « Qu’il respecte le droit inaliénable des travailleurs et des citoyens d’organiser des rassemblements sur les lieux publics, notamment sur les lieux de travail », a ajouté Ouangré Norbert.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *