Procès du putsch : Nouvelle suspension, la reprise pour le 12 juin

520 0

Suspendu le 9 mai 2018 pour permettre aux avocats commis d’office le 11 avril 2018 de mieux s’imprégner du dossier et pour en commettre d’autres, le procès du coup d’Etat a repris ce vendredi 25 mai 2018.

De nouveaux avocats ont été commis pour une dizaine d’accusés dont le général Gilbert Diendéré. Son nouvel avocat, en la personne de Me Mamadou Keita, a demandé à se dessaisir du dossier au motif que l’accusé souhaite se faire représenter par son conseil choisi (qui s’est déporté).

Il en est de même pour Me Ibrahim Guitenga, commis pour la défense des accusés Sawadogo Nobila et Compaoré Relwendé. “Nous ne nous sommes pas accordés“, a indiqué l’avocat qui demande à être dessaisi du dossier. Il avoue que ses clients entendent poursuivre la même stratégie de défense appliquée par leurs précédents conseils, chose qu’il désapprouve.

Le Tribunal, sur ces deux cas, a tranché. La commission d’avocat reste telle, selon Seydou Ouédraogo, président du tribunal.

Une autre décision a été rendue concernant une observation de l’accusé Bationo Omer. Ce dernier n’a pas d’avocat. Il lui sera commis un d’office, a informé le président du tribunal.

Les nouveaux avocats commis le 14 mai 2018 ont sollicité un délai pour mieux connaître le dossier. Un délai de deux semaines leur a été octroyé. La prochaine audience est prévue se tenir le 12 juin 2018 avec l’interrogatoire des accusés.

Ignace Ismaël NABOLE et Noufou KINDO
Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *