Chronique de Ramadan ǀ  La religion, c’est  la sincérité « an-naçiha » (partie 1)

2 0

Chaque jour, pendant le mois de Ramadan, l’imam Alidou Ilboudo développe un aspect important à savoir sur le jeûne musulman. Mail : [email protected]


Le jeûne nous donne l’occasion de cultiver une vertu cardinale de notre foi, la sincérité. Car le jeûne est un acte du cœur et seul Allah peut  témoigner de la qualité. Ainsi donc jeûner dans le secret c’est cultiver la sincérité. Mais qu’est-ce que la sincérité ?

D’après Tamim ad-Dari (ra), le Prophète (saws) dit : « La religion, c’est la sincérité, le  bon conseil « an-naçiha » .  Nous dîmes : « Envers qui ? » Il dit : « Envers Dieu, Son Livre, Son Messager, les dirigeants des musulmans et l’ensemble de la communauté musulmane » » (rapporté par Mouslim)

Ce hadith est un hadith succinct et hautement éloquent. Il est l’un des hadiths sur lequel est fondé l’islam.

Cela signifie que la sincérité  constitue le pilier le plus important de la religion, à l’instar des hadiths « Le Pèlerinage, c’est ‘Arafat » et « Le regret, c’est le repentir » qui signifie que la présence à ‘Arafat constitue le pilier le plus important du Pèlerinage et que le regret est l’élément le plus essentiel au repentir.

Il est bon de signaler que le prophète a insisté trois fois de suite : « la religion, c’est la sincérité » avant de poursuivre pour répondre à la question des compagnons. 

Qu’est-ce que la sincérité?

Le terme arabe « an-naçiha » signifie littéralement la sincérité. Le contraire de « an-naçiha »  est « al-ghish » qui signifie la tromperie. Ainsi, l’homme est soit sincère soit trompeur. Ainsi, le Prophète (saws) veut que les rapports entre les humains soient basés sur le bon conseil, la sincérité et la pureté et non pas sur la tromperie, la traîtrise ou le mensonge.

A qui est adressée la sincérité?

      1 – la sincérité envers  Dieu

La sincérité envers  Dieu consiste à ce que la relation entre l’homme et son seigneur soit basée sur la vérité et non pas sur la tromperie et l’ostentation. Faire preuve de « na-çiha » vis-à-vis de Dieu revient à se tenir à ses ordres, s’interdire ce qu’Il déclare illicite et respecter Ses Lois. C’est également une foi saine en ce qui concerne Son unicité et une intention sincère dans Son adoration et dans toute action.

Quant à ceux qui agissent par pure ostentation, et n’accomplissent aucune action à moins que les gens ne les voient ou les entendent, qui, lorsqu’ils s’isolent n’accomplissent aucune œuvre de bien, mais au contraire en profitent pour commettre des péchés, ceux-là, sont comparables aux hypocrites à propos desquels Dieu dit : « Et lorsqu’ils se lèvent pour la Salat, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Dieu » (les femmes : 142).

Al-Foudayl ibn ‘Iyad dit : « L’amour est meilleur que la peur. Ne vois-tu pas que si tu avais deux domestiques, l’un des deux t’aime et l’autre te craint. Celui qui t’aime te sera loyal que tu sois présent ou absent, par amour à ton égard. Quant à celui qui te craint, il te fera peut-être preuve de loyauté en ta présence, mais te trompera en ton absence et ne te sera pas loyal. »[2]

Les apôtres dirent à ‘Issa, que la Paix soit sur lui : « Quel est l’œuvre sincère parmi les œuvres ? » Il dit : « Ce que tu fais sans attendre les louanges des gens » Ils dirent : « En quoi consiste la sincérité à l’égard de Dieu ? » Il dit : « De commencer par le droit de Dieu avant le droit des hommes, et si deux choses se présentent à toi : l’une est pour Dieu, l’autre est pour ce bas-monde, alors, commence par ce qui relève du droit de Dieu »[3].

      2 – la sincérité pour le Messager de Dieu (saws)

Ce principe découle du premier principe. En effet, le Messager de Dieu (saws) représente la volonté divine. Ainsi, lorsqu’il ordonne ou interdit, il ne présente pas sa propre personne mais il représente Celui qui l’a envoyé : « et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; ce n’est rien d’autre qu’une révélation qu’il reçoit » (l’étoile : 3 – 4).  Il n’est donc pas étonnant que l’obéissance de ce Messager soit une obéissance à Dieu, que la conformité à ses enseignements est un signe prouvant l’amour de Dieu, et que le fait de lui prêter serment d’allégeance revient à prêter serment à Dieu. Dieu dit : « Quiconque obéit au Messager, obéit certainement à Dieu » (les femmes : 80), « Dis : « Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors » » (la famille de ‘Imran : 31), « Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Dieu » (la victoire éclatante : 10)

Faire preuve de sincérité, à l’égard du Messager de Dieu consiste à suivre sa Sunna, la revivifier et la diffuser. Cela consiste aussi à s’imprégner de sa morale et de ses bienséances. Faire preuve de sincérité envers le Messager de Dieu (saws) c’est également l’aimer ainsi que sa famille et ses compagnons et prendre sa défense.

      3 – la sincérité pour le Livre de Dieu

Faire preuve de de sincérité, à l’égard du Livre de Dieu consiste à y croire fermement, à le vénérer, à le mettre en pratique, à se tenir à ses enseignements, à reconnaître ses lois et à s’imprégner de sa morale à l’instar du Messager de Dieu (saws). En effet, lorsque ‘Aïsha, que Dieu l’agrée, fut interrogée à propos de la morale du Prophète (saws), elle dit : « Sa morale était le Coran

Faire preuve de sincérité à l’égard du Livre de Dieu consiste donc à y croire fermement, à le vénérer, à l’apprendre (ne serait-ce qu’une partie), à le réciter correctement, à le comprendre, à le mettre en pratique de la meilleure façon et y appeler avec intelligence.

  A suivre

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre