43e assemblée générale du SPONG : Bilan et nouvelles résolutions

1097 2

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non-Gouvernementales (SPONG) a tenu ce jeudi 31 mai 2018 à Ouagadougou sa 43e assemblée générale ordinaire. A cette rencontre, il s’est agi de faire le bilan de l’année écoulée et de donner les perspectives pour l’année en cours. Des résolutions ont été prises au cours de l’assemblée pour permettre le bon fonctionnement de la plateforme.

Sur les actions menées par le collectif sur le contrôle citoyen, les services offerts à ses membres en termes de formation, d’information, de concertation à faciliter au niveau région, pays,  sous régional et international, de mobilisation de ressources financières, « le bilan de 2017 a été  fructueux »,  dit Juliette Compaoré, présidente du conseil d’administration du SPONG.

A titre d’exemple, cite-t-elle, « nous avons mobilisé plus de 500 millions de FCFA pour les actions au niveau de la coordination de la plateforme et chacun des membres a donc mobilisé d’énormes ressources pour engager ces actions sur le terrain. En 2017, le SPONG a occupé l’espace en termes de plaidoyer, de représentation des membres et de participation au suivi du PNDES ou des actions de plaidoyer sur le thème de l’eau, la protection sociale, la vaccination, le suivi de la gratuité des soins ».

Outre le bilan, cette rencontre a été l’occasion pour les acteurs de prendre des décisions importantes allant dans le sens du bon fonctionnement de la plateforme. Les contributions des membres ont été revues à la hausse pour permettre l’autofinancement de la structure.

Une autre a été de fixer un délai de mobilisation des rapports d’activités des membres au niveau du SPONG. Il est  désormais établi à la fin du mois d’avril de chaque année. Un comité d’éthique sera mis en place pour garder les normes et les valeurs de la structure. Autre point, la dynamisation des points focaux dans les différentes régions.

Juliette Compaoré, présidente du conseil d’administration du SPONG

« Ils existent déjà. Certains ont fonctionné et d’autres pas assez. Donc le SPONG  a décidé de mettre en place une structure membre par région qui travaillera avec les membres par région pour qu’ils  aient un relai pour partager l’info vers le siège mais le retour également et assurer la relation, la représentation avec les structures étatiques », explique toujours la présidente.

Comme perspectives pour l’année en cours, un paquet de services sera mis en place pour les membres.  Il s’agira de renforcer ceux déjà existants et  renforcer l’action d’influence des politiques publiques. Plusieurs projets sont en vue avec les membres pour le suivi de la vaccination, la veille communautaire de la gratuité des soins, suivi et contrôle citoyen.

A l’instar de l’année précédente, la plateforme a renforcé son  « membership » avec l’adhésion de 29 nouvelles structures au cours de l’assemblée et passe de 177 à 206 membres. A noter aussi qu’à cette assemblée, Juliette Compaoré a reçu le quitus et la validation du conseil d’administration pour les interventions de 2018.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. félicitation au SPONG pour ses efforts de mise en synergie de l’action des ONG et sa contribution au développement national à travers la mise en œuvre et l’enrichissement des politiques publiques. Bon courage, nous allons vous approcher.

  2. Bravo et félicitations pour les initiatives collaboratives couronnées de succès sous les auspices du SPONG et le leadership de son PCA. Vous êtes un collectif fort de 177membres donc 177 compétences et potentiellement fort pour influencer les politiques en faveur d’un développement fondé sur une approche droits humains.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *