Kenya : Le Kenya va exporter son pétrole brut

815 0

Le président Uhuru Kenyatta a lancé ce dimanche 3 juin 2018 un “programme pilote” en vue de l’exportation de pétrole brut extrait à Lokichar dans le comté du Turkana, dans le Nord-Ouest du pays.

Le président kényan, Uhuru Kenyatta, dans un communiqué s’est dit particulièrement heureux d’initier l’exportation de pétrole brut exploité dans la ville de Lokichar dans le nord-ouest du pays, promettant mettre la manne issue de ces secteurs gazier et pétrolier “au profit de l’économie et du peuple”.

Il s’agit d’un programme pilote qui consiste en l’acheminement par camions d’environ 2 000 barils par jour.

Toutefois, un certain scepticisme est partagé par de nombreux observateurs qui insistent sur le caractère impraticable du tronçon censé être emprunté par les camions de transport du pétrole  brut.

“Après la cérémonie, je ne sais pas si les camions iront très loin”, a ironisé Arnold Nyaga, un chercheur de la Plateforme de la société civile pour le pétrole et le gaz kényans. Pour ce dernier, la seule alternative est la construction d’oléoduc et que ce programme pilote est, selon lui, une pure “distraction” qui vise juste à “montrer que le Kenya est actif sur le front du pétrole et qu’il veut jouer un rôle de leader en Afrique de l’Est, devant l’Ouganda”, a-t-il partagé.

La construction d’un oléoduc est, cependant, prévue par les autorités kényanes peu après 2021 et consacrera le rythme de croisière de la production de brut dans le pays. Cet oléoduc fera près de 900 km et reliera le site d’exploitation du brut au port en construction à Lamu (Est) et devra permettre de transporter environ 100 000 barils par jour jusqu’à l’océan Indien.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                      Burkina24

Source: Jeune Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *