Tribune – « Régime Roch Kaboré : De la démagogie au sankarisme”

743 5

Ceci est une tribune de Aminata Rachow sur la situation nationale.

Le sankarisme n´est pas de porter des faso danfani,  le poing levé et cantonner l´hymne national à « la patrie ou la mort nous vaincrons ». Le sankarisme ce n’est pas de piller les caisses de l’État ou être complice de détournement de deniers publics. Un sankariste n´est pas complice de politiciens véreux qui pensent qu’à ses propres intérêts,  gagner les élections et mâter le citoyen lambda.  Le sankarisme n´est pas de l’incivisme.

Un sankariste c’est celui qui défend son idéologie panafricaniste, qui combat l’impérialisme sous toutes ses formes, le colonialisme et le néocolonialisme. Le président Thomas Sankara a certes tissé des liens diplomatiques et de partenariats avec certaines nations aussi révolutionnaires comme la Libye de Kadhafi, la Russie ( ex URSS ),  Cuba de Fidèle Castro  mais n´a jamais vendu son pays pour des dons personnels. Le sankarisme est aux antipodes de la diplomatie de prostitution.

Aujourd’hui, l’idéologie sankariste continue d´inspirer beaucoup de pays car pour elle, le salut des peuples réside dans l’atteinte de l´autosuffisance alimentaire, dans le refus des dettes des pays dits riches, dans la production et la consommation des produits locaux sous le slogan « consommons ce que nous produisons ».

Par contre, aujourd’hui, des esprits maléfiques, des politiciens véreux et sans scrupule, au nom de l’idéologie sankariste bernent les populations naïves sous le coup de l’obscurantisme intellectuel, embarquent cette jeunesse assoiffée de vrais changements dans des aventures ambiguës. Rien que des discours démagogiques.

Les temps ont certes changé mais…

En chacun de nous est caché un peu de sankarisme, peut-être le vrai. C’est ce sentiment de révolte contre l’injustice qui nous engage dans ce combat salvateur qui libère toute l’humanité. Le sankarisme c’est dire oui à toute lutte noble aux côtés de ton peuple.

Aux autorités politiciennes qui chantent Thomas Sankara dans leurs discours ou se comparent à lui mais qui roulent dans des V8 et des voitures Talisman achetées à coût de centaine de millions pendant que des ambulances manquent dans nos centres de santé, je voudrais tout simplement leur dire que le tronc d’arbre quelle que soit sa durée dans l’eau ne deviendra jamais un caïman.

Les temps ont certes changé mais Sankara même en 2018 ne payera pas de voitures pour lui ni ses ministres pour des millions pendant que le pays est en crise socio-économique depuis des mois et frappé par une famine. L’exemple devrait venir de vous. Lorsque l´insurrection emportait l’ancien régime en 2014, la Transition de Michel Kafando et Zida nous bernait avec des slogans du genre « plus jamais ne sera comme avant » et tout devient pire qu’avant.

Pendant les campagnes électorales,  le président Roch (Kaboré, ndrl) nous avait dit qu’il était la solution à tous nos problèmes, comme si Dieu nous avait envoyé le Petit Jésus pour sauver son peuple et ainsi commença aussi notre calvaire. La solution est devenue l’illusion. De la cohésion sociale à la sécurité, le pays traverse une crise, la psychose règne dans le Sahel et au nord où chaque jour a son kidnaping. Nos écoles sont incendiées, les commissariats et autres ministères sont fermés pendant ce temps tout l’armement du pays sert à la sécurité de nos simulacres d’autorités. Bref, tout cela démontre l´incompétence au plus haut niveau de ce régime moribond.

Le sankarisme sauve le monde et pourtant Roch et sa bande détruisent la fibre patriotique et mettent en danger notre économie. Le Rwanda reste un exemple concret de sankarisme libérateur des peuples. Mais j’ai espoir que mille poussins réunis font peur à l’épervier.

N´est pas Sankara qui veut mais qui peut.

Ensemble nous sommes plus forts et nous irons loin pour notre chère patrie.

Aminata Rachow

Activiste

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. Félicitation , pour l’ écrit . Je suis fière de savoir , que l esprit de sankara plane toujours sur nos têtes. Ce gouvernement et les financiers qui sont entrain de divertir ne sont pas des sankaristes ce tous des vautours .

  2. Ma sœur, bel écrit qui dit des vérités qui ne feront pas plaisir à tout le monde.
    Je ne suis pas “sankariste”, mais je me retrouve un peu dans ce que tu as écrit. La révolution a bouffé ses enfants, et ceux qui sont là aujourd’hui sont ceux que Tom Sank avait qualifié ” d’opportunistes de tout bord”, et feu Norbert ZONGO dans un de ses articles où il évoquait l’époque de Tom Sank, avait dit que ” seul Tom Sank croyait en ce qu’il faisait “… Tout est dit.
    Il ne faut rien attendre “d’opportunistes de tout bord”, et surtout de ceux qui sont nés avec des “cuillères dorées”… On nous a volé notre insurrection.

  3. Nos politiciens sont aveuglés et surpris, ils ne comprennent toujours pas ce qui se passe et n’ont pas compris que la population d’aujourd’hui est celle qui Thomas Sankara a éduquée. Elle ne va jamais se laissé faire. Pour la question de l’économie du pays nous savons tous que les ressources du pays peuvent nous prendre en charge si nos politiciens le veulent. Allons seulement l’avenir nous situera davantage. Merci

  4. Waouh j’adore. Ce qui m’a plu le plus c’est de signer le nom du président Rwandais dans votre rédaction. Le seul et unique Sankariste actuellement en Afrique. C’est pas un débat.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *