Rémunération des agents de l’Etat : « On ne peut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul »

277 0

La tenue de la conférence nationale sur le système de rémunération des agents de l’Etat est prévue du 12 au 14 juin 2018. La coordination des syndicats de la fonction publique (CFSP) rejette le format proposé qui consiste à discuter avec les forces vives. Pour eux, c’est une rencontre entre employeur et employé.

Du 12 au 14 juin 2018, se tiendra la conférence nationale sur le système de rémunération des agents de l’Etat à Ouagadougou. Cette rencontre réunira le gouvernement, les forces vives de la nation et les syndicats des travailleurs publics. La coordination des syndicats de la fonction publique (CFSP) ne compte pas participer à cette rencontre dans son format actuel.

Ce vendredi 8 juin 2018, l’organisation a estimé que le format réunissant à la fois le gouvernement, les syndicats et les forces vives de la nation ne peut être une solution pour « une discussion sereine » sur une problématique concernant la rémunération des agents publics.

Par contre, la CFSP préconise un format qui prend en compte les travailleurs à travers leurs organisations syndicales et leur employeur qu’est l’Etat. Dans le cas contraire, elle propose d’élargir le sujet sur la problématique de la gestion de la richesse nationale.

« si le pays va mal, ce sont les travailleurs de la fonction publique qui sont les principaux coupables »

La CFSP déduit que la tenue de cette conférence sur la réforme du système de rémunération des agents publics vise à la réduction des salaires. Ainsi, elle prend à témoin les propos du  ministre de la fonction publique lors du dernier point de presse du gouvernement qui disait que « le principe du droit administratif burkinabè stipule que l’agent du public ne peut se prévaloir du maintien de ses droits acquis ».

Pour le porte-parole de la CFSP, Souleymane Badiel, la conférence ne vise pas à corriger les inégalités. « Nous sommes persuadés qu’on ne peut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul », a-t-il clamé. Par ailleurs, la CFSP, estime que le gouvernement veut faire croire à l’opinion publique que « si le pays va mal, ce sont les travailleurs de la fonction publique qui sont les principaux coupables ».

Face à cette situation, la Coordination des syndicats de la fonction publique compte organiser un sit-in, le mardi 12 juin 2018 de 8h à 11h sur tout le territoire national, pour exiger la transparence dans la gestion des biens publics et le respect de la plateforme revendicative de 16 points.

Jules César KABORE

Burkina 24

Il y a 1 commentaire

  1. CETTE COORDINATION NE REPRÉSENTE PAS LES TRAVAILLEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE. JE SUIS AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE DEPUIS BIENTÔT DIX ANS, ET JE NE ME RECONNAIS PAS DANS CE SYNDICAT QUI DU RESTE NE VEUT PAS DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES TRAVAILLEURS DANS LE CADRE RÉPUBLICAIN. CES VENDUS ET SENSU DE LA RÉPUBLIQUE REPRÉSENTENT PLUTÔT LES AGENTS DU MINEFID ET DOIT CHANGER DE DÉNOMINATION. BANDE D’INCONSCIENT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre