CEP 2018 : 388.897 candidats dont 305 en situation de handicap

263 0

Après leurs grands frères  le lundi 18 juin 2018, c’est au tour des élèves de CM2 d’aller à la conquête de leur premier diplôme, le Certificat d’études primaires (CEP). Le lancement de la session 2018 de l’examen a eu lieu le mardi 19 juin 2018 dans la région du centre, à l’école Saonré à Komsilga devant le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, le Pr Stanislas Ouaro. Il souhaite un taux de succès de 100% « mais qui reflète le niveau de nos élèves », précise-t-il.

Au total, 388.897 candidats dont 305 en situation de handicap sont inscrits. Ils sont répartis dans 594 jurys et 1.843 centres. Respectant la tradition, c’est par l’épreuve de la rédaction que les élèves candidats au CEP session 2018 ont débuté. Le sujet : « Tu as déjà assisté à une fête. Raconte ». Le ministre et sa délégation dont le gouverneur de la région du centre ont parcouru toutes les salles de l’école Saonré pour encourager les candidats.

Le sujet de rédaction au CEP session 2018 – B24

A l’endroit des parents d’élèves, le ministre Ouaro leur a également adressé des mots « rassurants ». « Je voudrais aussi rassurer les parents d’élèves, affirme le Pr Stanislas Ouaro, que le gouvernement travaille à mettre en œuvre toutes les actions nécessaires pouvant concourir à ce que la session se passe dans de bonnes conditions ».

Sur les difficultés, la plus grande a été relevée. Il s’agit de la non-participation de certains candidats à l’examen « d’aujourd’hui (mardi 19 juin 2018, ndlr) ». Ces élèves sont du Soum, de Banh, de Solé indique le ministre Ouaro qui précise qu’ils pourront participer à la session spéciale qui sera programmée ultérieurement.

Lire 👉👉 Des examens spéciaux prévus pour des élèves du Nord et du Sahel

A l’école Saonré à Komsilga, 298 sur 299 candidats sont présents. Selon Dieudonné Sebgo, président du Centre de Saonré, les difficultés sont mineures dans son centre. « Dans l’ensemble, dit-il, nous n’avons pas de difficultés majeures ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre