Le Burkina à l’affût du financement du PNDES

La ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly, accompagnée de quatre de ses collègues, était face à la presse dans l’après-midi de ce mardi 19 juin 2018 à Ouagadougou. Elle a annoncé la tenue d’une conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES prévue du 9 au 10 juillet 2018 dans la Capitale burkinabè.

La salle de la DG COOP était à moitié pleine dans l’après-midi de ce 19 juin 2018 à l’occasion de la conférence de presse animée principalement par la ministre des finances, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori. La pièce était occupée en grande partie par des Hommes de médias et des responsables administratifs.

Le Burkina est en train de procéder à une « refonte » du système de rémunération des agents publics de l’Etat. Plusieurs recommandations ont été formulées à l’issue d’une conférence tenue la semaine dernière. Une crise secoue également depuis plusieurs semaines le ministère en charge des finances.

Face au maintien du mot d’ordre de grève lancé par la Coordination des syndicats dudit ministère, le Conseil des ministres en sa séance du 18 juin 2018 a autorisé le recrutement de personnel d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour assurer la continuité des services.

L’occasion faisant le larron, des journalistes ont voulu saisir la balle au bond au cours de la conférence de presse pour aborder les questions d’actualité susmentionnées. Mais peine perdue, lorsque le maître de cérémonie a pris le micro pour « coudre leur bouche » juste après la déclaration liminaire de la ministre.

« Il ne s’agit pas pour nous de refaire une conférence à la dimension de celle de Paris, mais plutôt d’organiser une rencontre qui va nous permettre de faire le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du PNDES, de tirer quelques enseignements, enfin de définir des perspectives qui nous permettent de mobiliser des ressources supplémentaires pour combler certains besoins de financement et accélérer la mise en œuvre des projets et programmes en vue de l’atteinte des objectifs du PNDES »

Le principal sujet abordé ne concernera donc que la conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). A l’initiative du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, cette rencontre aura lieu du 9 au 10 juillet 2018 à Ouagadougou. Le budget alloué, dont le 4/5 est supporté par les partenaires techniques et financiers, s’élève à 140 millions de FCFA.

Environ 250 participants discuteront dans la Salle de Conférences de Ouaga 2000 autour du thème général « Accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso ». La ministre en charge du développement, Rosine Coulibaly, a expliqué que le taux de mobilisation des annonces faites par les partenaires techniques et financiers (8.353 milliards de FCFA) ressort à 61%.

« Cependant, le taux de financement des besoins exprimés (5.570 milliards de FCFA) s’établit à 91% à fin avril 2018 », a-t-elle précisé. Afin d’inciter le maximum d’investisseurs à participer à cette énième rencontre sur le financement du référentiel de développement du Burkina Faso, il est prévu une campagne de sensibilisation et de plaidoyer à l’endroit des publics cibles.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page