Burkina : L’AGR et le FPR appellent le gouvernement “à plus de responsabilité”

778 0

L’Alliance des Générations pour la Renaissance (AGR) et le Front Patriotique pour le Renouveau (FPR) ont animé conjointement une conférence de presse ce 23 juin 2018 à Ouagadougou dont voici la déclaration liminaire.

Chers Invités, chers membres de la presse, chers militantes et militants des deux partis politiques l’Alliance des Générations pour la Renaissance (AGR) et le Front Patriotique pour le Renouveau (FPR) , nous vous remercions pour la présence effective à cette rencontre qui consiste à informer l’opinion publique nationale et internationale du début d’un partenariat entre deux jeunes partis politiques de l’opposition au Burkina nouvellement crée.

Avant tout propos, nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées par les actes terroristes perpétrés de façon récurrentes par des forces obscurantistes qui depuis quelques années s’attaquent à notre pays sans que l’on ne sache réellement le fondement de tels agissements macabres.

Je tiens personnellement à féliciter le Président du FPR, mon ami et frère le Docteur ARISTIDE OUEDRAOGO qui a eu l’amabilité de souhaiter une collaboration entre nos deux jeunes formations politiques afin de mieux contribuer à la vie politique de notre cher pays dans le rassemblement et la cohésion des forces.

Cette conférence de presse conjointe qui marque le début d’un partenariat entre l’AGR et le FPR est un signal fort que nous souhaitons envoyer à la classe politique de notre pays surtout à l’opposition car nous avons un combat commun qui est celui de travailler à donner l’espoir d’un lendemain meilleur au vaillant peuple du Burkina Faso martyrisé et déçu de la mauvaise gestion du pouvoir par ce régime.

Chers invités chers membres de la presse, je tiens tout d’abord à vous rappeler ici que la plupart des cadres de l’AGR et moi-même le président du parti Monsieur ADAMA DOULKON sommes des démissionnaires de l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) du parti d’ADAMA KANAZOE actuellement conseiller spécial du président du Faso ROCK MARC CHRISTIAN KABORE. Nous avons tous déposé nos lettres de démissions de ce parti il y’a environs neuf (09) mois de cela et avons décidé de continuer notre combat politique sous la bannière de notre nouveau parti politique l’Alliance des Générations pour la Renaissance (AGR) officiellement reconnu le 12/04/2018.

 Chers invités chers membres de la presse, la gestion du pouvoir actuel du MPP est chaotique et cela conforte notre position de nous opposer au mode de gouvernance du régime du président ROCK MARC CHRISTIAN KABORE et à son programme. Nous sommes convaincus que le programme qu’applique le président du Faso ROCK MARC CHRISTIAN KABORE n’est ni plus ni moins qu’une feuille de route pour la protection et la conservation de leurs acquis engrangés pendant les vingt-sept (27) années passés sous le régime de l’ex président Blaise Compaoré.

On ne saurait faire du neuf avec du vieux et personne ne scierait la branche sur laquelle elle est assise. Les dossiers de crimes économiques et de sang sont rangés dans les tiroirs sans suite.

Les populations des villes et des campagnes croupissent dans la misère et cela ne semble pas être une priorité pour ce gouvernement. Nous n’apercevons aucun signe d’espoir de développement de notre pays gangrené par l’insécurité, la corruption et des grèves à répétition tout azimut. Une mauvaise répartition des fruits de la croissance, la politisation de l’administration publique par des nominations de complaisance et un manque de clairvoyance politique entrainant un laxisme dans la gestion du pouvoir d’Etat.

Chers invités, chers militants des partis de l’AGR et du FPR, chers amis de la presse, nous sommes très inquiets pour l’avenir de notre nation le Burkina Faso. En rapport avec l’actualité politique actuelle notamment les grèves et l’arrestation du cyber activiste Naïm Toure, nous invitons le gouvernement à plus de responsabilité et au dialogue plutôt qu’à la répression qui pour nous est la seule alternative au dénouement de cette crise qui perdure. Nous déplorons également l’attitude du gouvernement qui à chaque Conseil des ministres prend des décisions impopulaires qui ne favorisent pas l’apaisement du climat social si délétère.

Chers invités, chers militants des partis de l’AGR et du FPR, chers amis de la presse, à ce jour, il n’existe aucun diagnostique sérieux à la situation politique nationale de notre pays. Le slogan plus rien ne sera comme avant a été rangé aux oubliettes.

L’incivisme et la corruption vont grandissant, et se sont généralisés à presque tous les secteurs de la société. L’insécurité et le chômage des jeunes ont atteint un niveau inquiétant. Le PNDES qui avait suscité tant d’espoir pour sortir nos populations de la pauvreté n’est plus qu’un leurre aujourd’hui. Notre pays est endetté pour la réalisation des projets qui ne profite qu’a un clan. Des routes goudronnées et des caniveaux à coup des milliards à peine construite sont déjà amorties. Le déficit énergétique plombe l’économie.

AGR prône pour un nouveau contrat social comme seule alternative afin de renouer la confiance entre le gouvernement et les partenaires sociaux pour l’apaisement du climat social et une relance de notre économie.

Chers  militants des partis de l’AGR et du FPR, l’heure est à une prise  de responsabilité collective face à notre destin. Après trois (3) ans de gestion du pouvoir dans le tâtonnement, nous sommes persuadés que le gouvernement PAUL KABA TIEBA a échoué à sa mission de sortir le pays de la pauvreté. ROCK la solution est devenu ROCK le problème. En toute logique, et par amour pour son pays, nous espérons que le président KABORE ne se représentera pas aux élections de 2020.

 Chers militantes et militants de l’AGR et du FPR nous devons redoubler d’efforts dans notre engagement politique  dans la franchise et la sincérité. Ainsi, nous pourrons mieux apporter notre contribution au développement de notre très chère patrie le Burkina Faso.

L’AGR souhaite une bonne chance à tous les élèves et étudiants du Burkina Faso pour leurs examens et concours.

Pour terminer, nous souhaitons également une bonne saison hivernale à tous nos agriculteurs et éleveurs. Nous espérons que la pluie sera au rendez-vous ;

Vive le partenariat entre l’AGR et le FPR !!!

QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO.

Je vous remercie.



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *