Etudiants burkinabè à Taïwan : « La situation est gérée »

337 0

Le vendredi 22 juin 2018, dans une déclaration parvenue à la rédaction de Burkina 24, des étudiants burkinabè à Taiwan s’offusquaient du « silence » des autorités de leur pays face à la situation qu’ils vivent depuis la rupture des relations diplomatiques le 24 mai 2018. « Jusqu’à ce jour jeudi 21 juin 2018, nous, étudiants Burkinabè à Taiwan, n’avons toujours pas reçu de directives claires de notre gouvernement quant au sort qui nous est réservé », avait signé Mahamady Sangla pour la communauté estudiantine Burkinabè à Taïwan.

Le samedi 23 juin 2018, ces directives ont été données en conférence de presse (qui devrait avoir lieu la veille, ndlr) par Seydou Sinka, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. Les 130 étudiants vivant à Taïwan dont 64 boursiers « ont marqué leur transfèrement vers la Chine continentale », selon Seydou Sinka. La Chine populaire aurait marqué son accord pour octroyer des bourses à « tous les étudiants ».

Lire 👉 Abdoul Ouédraogo, étudiant à Taïwan : « C’est l’incertitude totale »

Les étudiants qui quitteront Taïwan pour la Chine « seront exemptés de frais de scolarité, ils auront un logement gratuit, des subsides pour vivre, (et) seront assurés », a informé le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères. Pour leur départ, un calendrier a été établi et se fera en trois phases.

Un premier groupe d’étudiants (27 étudiants se sont inscrits) quittera Taïwan le 5 juillet 2018. Le second groupe (12 étudiants se sont inscrits) le 30 juillet 2018 et le dernier groupe (20 étudiants se sont inscrits) rejoindra la Chine populaire le 25 août 2018. A en croire Seydou Sinka, chacun des trois groupes a son responsable et ce ne sont pas des groupes fermés. Les étudiants quitteront Taïwan avant fin août, rassure-t-il.

Mais, pour les boursiers, 57 se sont inscrits pour le départ, certains « ont fait des demandes pour rester en Chine Taïwan. Leurs universités ont accepté pour certains de financer leurs études », a ajouté Seydou Sinka.

Les étudiants qui seront transférés en Chine seront accueillis dans deux (02) universités identifiées par les autorités chinoises. « Ils y seront logés le temps que chaque étudiant puisse trouver une université de son choix en fonction de son profil et de sa formation », a ajouté le secrétaire général qui a tenu à rassurer les Burkinabè que les étudiants ne sont pas abandonnés. « La situation est gérée, dit-il, et les étudiants seront transférés sans problème ».

Pour les étudiants, 16 nouveaux boursiers (9 bacheliers, 4 de niveau master et 3 doctorants), des négociations sont entamées avec la partie chinoise pour un prise en compte. A noter que les derniers officiels burkinabè ont quitté le territoire taïwanais le samedi 23 juin 2018.

L’intégralité de la conférence de presse 

Rupture des relations diplomatiques avec Taïwan Le ministère des affaires étrangères revient sur le sort des étudiants burkinabè. www.burkina24.com

Posted by Burkina 24 on Saturday, June 23, 2018

Burkina 24

Par ailleurs, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a annoncé l’ouverture prochaine de l’Ambassade de la Chine populaire au Burkina, « entre le 11 et 13 juillet 2018 ». Les projets de coopération entre Taïwan et le Burkina Faso, au nombre de 28, seront repris par le nouvel allié diplomatique.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre