Pollution du barrage de Tanghin : Des étudiants donnent un coup de râteau

Pollution du barrage de Tanghin : Des étudiants donnent un coup de râteau  

480 0

Les barrages n°1, 2 et 3 réalisés pour l’approvisionnement en eau potable de la ville de Ouagadougou constituent l’un des poumons écologiques de la capitale burkinabè. Malheureusement, ces retenues d’eau sont de plus en plus soumises à la pression croissante des activités humaines. Ce qui pollue et détériore ces ouvrages. Une initiative d’étudiants dénommée “j’ai à cœur ma planète” a entrepris une opération de curage des barrages de Tanghin dans l’arrondissement 4.

Chaque année, c’est le même spectacle avec la danse macabre de déchets solides et particulièrement des bouteilles en plastique, des sachets sur les eaux des barrages de Ouagadougou à la tombée des premières pluies. Et pis, cette pollution s’accompagne d’odeurs nauséabondes et fétides.

Ce samedi 23 juin 2018, un mouvement de volontariat des étudiants de l’Université ‘’Aube Nouvelle’’ dénommé “j’ai à cœur ma planète ” a décidé de prendre à bras le corps cette question de pollution des barrages en organisant une opération de curage des barrages de Tanghin dans l’arrondissement 4.

Selon un des initiateurs du mouvement, Joseph Ouaro, cette volonté est née dans le souci d’accompagner le gouvernement dans son programme d’assainissement dans la ville de Ouagadougou et de préserver l’environnement. 

A l’écouter,  le barrage est en contact direct avec le parc urbain Bangr Wéogo. Si rien n’est fait rapidement, les ordures risquent d’atteindre ce centre et de poursuivre dans le canal de Wayalghin. Ce qui pourrait engendrer des inondations dans la ville de Ouagadougou.

Opération de curage des barrages de Tanghin dans l’arrondissement 4

A l’issue du curage des barrages, la prochaine étape du mouvement, c’est d’organiser une opération « parc plus propre », a mentionné Joseph Ouaro. Le maire de l’arrondissement 4, Anatole Bonkoungou, a fait savoir que le conseil municipal s’est engagé pour le curage des caniveaux pour éviter la pollution des barrages

Armand Béouindé, le maire de la commune de Ouagadougou, a salué et félicité l’initiative des étudiants.  « Quand on voit des jeunes qui se lèvent pour venir s’occuper d’un endroit public, cette participation citoyenne est à encourager et je vous dis félicitation » a-t-il lancé.

Par ailleurs, il a précisé que le geste de ce jour, était un signal fort pour dire à chaque citoyen que « c’est dans les petits gestes que nous faisons chacun tous les jours mis bout à bout qui vont faire de Ouagadougou une belle ville et saine ». Il a profité lancer un appel à la participation citoyenne au développement.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre