Le chaos climatique et les conflits armés pistés à Ouaga

Le Comité international de la croix –rouge (CICR) en collaboration avec le Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) organise la 6ème  édition de la conférence – débat sur le changement climatique et les conflits dans le Sahel ce mardi 26 juin 2018 à Ouagadougou. Une conférence- débat  pour fournir une plateforme, un espace pour dialoguer et échanger  sur les pistes de solutions.

« Impacts combinés du changement climatique et des conflits armés dans la région du Sahel ». C’est sur ce thème que le Burkina Faso accueille ce mardi 26 juin 2018 à Ouagadougou la 6ème  édition de la conférence débat organisée par la Croix-Rouge (CICR) en collaboration avec le Comité Inter- Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) et la seconde en Afrique de l’Ouest après celle d’Abidjan en Côte d’Ivoire .

La cérémonie d’ouverture  de cette conférence qui se tient au sein de l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo a été présidée par le Pr. Alkassoum Maiga, ministre des enseignements secondaires et supérieurs.  Pour lui, « cette édition organisée à Ouagadougou doit être la phase de  maturité pour qu’effectivement on puisse gagner de l’espace sur les menaces qui pèsent sur nous et qui pèsent sur l’humanité ».

Il ajoute que le thème retenu est au cœur de l’actualité régionale car dit –il, « les conflits prolongés sont une réalité qui touchent plusieurs pays de la bande sahélienne. Ceux-ci génèrent des défis importants pour les Etats, les acteurs humanitaires et le développement au même titre que les acteurs économiques œuvrant à offrir  différents services aux communautés affectées. Ces types de conflits posent aussi de nombreux problèmes vis-à-vis du respect du Droit International Humanitaire (DIH). En tant que sociologue, je pense que ce sont les rencontres de ce genre qui permettent de prendre la mesure sur les problèmes qui se posent et d’aller de l’avant ».

Cette conférence –débat vise à sensibiliser les acteurs et les décideurs clés sur les problématiques humanitaires actuelles. Christian Munezero, chef de mission du comité  international de la Croix – rouge laisse entendre que cette conférence- débat  fournit une plateforme, un espace pour dialoguer, échanger  sur les pistes de solutions créatives visant à adapter leurs interventions des services de communautés dans un environnement   très évolutif. Pour lui, le cadre choisi pour cette conférence débat est bien approprié car dit-il, « c’est un cadre universitaire, un cadre de contradiction, un cadre de débat ».

Il faut noter qu’elle est animée par le professeur Hamidou Diallo, maître-assistant au département histoire et archéologie de l’Université de Ouagadougou, Firmin Millogo, ingénieur du développement rural, directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, Roel Debruyne, conseiller humanitaire au bureau régional de OCHA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre au Sénégal et Moctar Cheikhouna Aoufa, délégué aux affaires humanitaires du CICR pour le Sahel-Maghreb, basé au Niger.

Saly Ouattara

Burkina24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page