Protection sociale au Burkina: Un forum prévu à Ouagadougou

2419 0

La protection sociale vise à réduire et à prévenir la pauvreté et la vulnérabilité tout au long du cycle de vie d’un individu depuis la grossesse. Elle se définit aussi comme une stratégie pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Outre la stratégie de l’Etat, un ensemble d’organisations de la société civile dénommé groupe thématique de la protection sociale au sein du Secrétariat Permanent des ONG (SPONG) apporte sa part pour venir à bout de la pauvreté.  A cet effet, le SPONG au cours d’une conférence de presse organisé ce 27 juin 2018 s’est entretenu avec la presse sur les actions qu’il mène en tant que plateforme des OSC sur cette thématique de protection sociale. La rencontre a été le lieu pour eux d’annoncer la tenue du 3e forum national sur la protection sociale prévu du 3 au 5 juillet 2018.

Sous le leadership du SPONG, le groupe thématique protection sociale s’est engagé dans la formulation et le suivi citoyen de la Politique Nationale de la Protection sociale (PNPS), une politique qui selon Gabriel Compaoré, facilitateur du groupe thématique,  détermine les grandes orientations pour les filets sociaux et  l’assurance sociale.

En 5 ans d’engagement sur la thématique, le SPONG se réjouit que sa structure ait contribué à  de grandes avancées dans le domaine. «Même si,  reconnait Roukiattou Ouédraogo, chargée de communication et plaidoyer au SPONG, les réalités ne sont pas visibles, il y a des pas qui sont posés. Vous ne pouvez pas imaginer comment nous avons poussé le gouvernement à mettre l’assurance maladie dans son agenda ».

Au nombre de ses interventions, on peut citer la gratuité des soins actuellement promue, la gratuité des kits de palu vis-à-vis des femmes enceintes et des enfants, le régime d’assurance maladie universelle qui est en voie, le développement et la reconnaissance par les autorités de l’importance de la mutuelle de santé, l’opérationnalisation et la mise en place d’une régie unique de personnes vulnérables. Ce dernier point s’avère très important car selon la communicatrice,

Roukiatou Ouédraogo, chargée de communication et de plaidoyer au SPONG

« lorsqu’il y a des actions en faveur des personnes vulnérables, on s’est rendu compte que ces personnes ne bénéficient pas de ces actions, ou même que les mêmes personnes bénéficient de l’aide de 3 ou 5 ONG alors que les autres n’en ont pas. Et ces ONG ne savent pas qu’elles agissent sur la même personne. Ça n’encourage pas cette personne à travailler à sortir de sa situation ».

Ce registre devra servir de base de données pour ONG et OSC pour des actions concertées et synergiques au profit des bénéficiaires.

Dans cette dynamique engagée par le SPONG, espace de dialogue avec le gouvernement, de veille citoyenne, porte-parole des couches vulnérables, un forum national des acteurs de la protection sociale est prévu du 3 au 5 juillet 2018. Un cadre qui va permettre à ces acteurs de discuter avec l’ensemble des parties prenantes de l’avancement de la  protection sociale au Burkina notamment dans ses différentes composantes.

Le thème retenu pour l’occasion est : «La protection sociale comme un moyen sûr d’éradiquer la pauvreté : constats, défis et perspectives dans l’atteinte des objectifs du PNDES en vue de la réalisation de l’agenda 2030 ».

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *