CMA de Kombissiri : L’ONATEL offre du matériel à la maternité

612 0

ONATEL SA traduit sa solidarité aux populations de Kombissiri en remettant du matériel biomédical et des équipements au service de la maternité  de la localité. La remise officielle s’est déroulée ce 28 juin 2018 dans la province du Bazèga en présence d’autorités administratives.

Les centres de santé  au Burkina rencontrent des difficultés,  notamment en termes d’équipements  ou  de produits. L’ONATEL SA, bien qu’étant une entreprise commerciale, selon ses responsables, est consciente de cette situation. « On ne saurait avoir de clients, de consommateurs au sein d’une population qui ne se porte pas bien. Pour nous, la responsabilité sociale de l’entreprise est aussi importante que notre cœur d’activité qui est commerciale », a expliqué Théodore Diesongo, directeur service, représentant le directeur général de l’ONATEL à Kombissiri. 

C’est fort de ce constat que l’entreprise commerciale accompagne l’Etat pour l’aider à assurer les services de santé de qualité aux populations, et du même coup, joue sa partition dans le cadre du développement du Burkina, porté par le PNDES (Plan national de développement économique et social).

Voilà pourquoi, explique Théodore Diesongo, la compagnie de téléphonie a pensé à faire don d’un matériel biomédical d’une valeur de deux millions de F CFA. Il traduit, selon lui,   la solidarité de la société et de son engagement citoyen.

Un geste qui apparemment a réjoui les bénéficiaires. Valentin Maré, représentant le Haut-commissaire,  a manifesté sa reconnaissance à l’endroit de ONATEL SA. Ce geste, dit-il, « démontre que c’est une entreprise citoyenne au service des populations ».

« L’Etat intervient mais ne couvre pas tous nos besoins. Ce coup de main est utile et bienvenu. Ce matériel ne va pas chômer », rassure pour sa part, Dr Daouda  Bamba, médecin chef du district sanitaire de Kombissiri.

« La maternité du CMA de Kombissiri, avec une quinzaine d’agents, a réalisé de janvier à juin 2018, 226 accouchements, 43 césariennes, la prise en charge de 510 enfants de moins de 5 ans. En 2016, nous avons enregistré 7 décès maternels, en 2017 3 décès et de janvier à juin 2018, zéro cas de décès », a ajouté le médecin chef.

L’ONATEL annonce qu’elle perpétuera cette action.  «Aujourd’hui c’est Kombissiri. Mais nous allons par la suite apporter notre soutien à d’autres officines », a promis Théodore Diesongo.

Irmine KINDA

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *