Sociétés d’Etat : De bons scores réalisés en 2017

1941 0

L’examen du rapport de performance des sociétés d’Etat fait ressortir une amélioration globale des performances accomplies par des entreprises au titre de l’exercice 2017. Une progression de plus de 25% par rapport à 2016. La SONABHY se démarque avec 82,96% du total de la contribution des sociétés au budget de l’Etat. Ce rapport a été présenté à la 26e session ordinaire de l’assemblée générale des sociétés d’Etats qui se tient les 28 et 29  juin 2018 à Ouagadougou.

Les sociétés d’Etat et les Etablissements Publics de Prévoyance Sociale (EPPS), au nombre de 21, ont contribué au budget de l’Etat  à  hauteur de 444,665 milliards de F CFA en 2017, soit une augmentation de 229,45 milliards de F CFA par rapport à 2016. Cette forte contribution en 2017 vient principalement de la SONABHY à hauteur de 368,905 milliards de F CFA, soit 82,96% du total de la contribution, suivie de la SONABEL à hauteur de 38,790 milliards de F CFA, soit 8,72% et de la LONAB de 24,751 milliards de F CFA, soit 5,57%.

Le résultat net global des 21 entreprises s’établit en 2017 à 139,559 milliards de F CFA contre 111,502 milliards de F CFA en 2016 et 82,452 milliards de F CFA en 2015, soit une hausse de 25,16% entre 2016 et 2017.

Le chiffre d’affaire global connait une hausse,  916,581 milliards de F CFA en 2017, soit une hausse de 22,73% entre 2016 et 2017, traduisant ainsi un regain de volume d’activités, principalement tiré par la SONABHY.

Les effectifs du personnel des entreprises et la charge du personnel ont eux aussi  augmenté avec 139 agents de plus qu’en 2016 et un taux d’accroissement de 9,42% sur la charge du personnel.

Deux sociétés sont ressorties déficitaires  contre 8 en 2016. CE sont, la Minoterie du Faso (MINOFA) et la Société Burkinabè de Télédiffusion (SBT) avec un déficit cumulé de 696 millions de F CFA.

Celle de la SBT se justifie, selon le Premier ministre, par le fait qu’elle a commencé ses activités seulement le 28 décembre 2017. «  Elle n’a donc pas eu le temps de commercialiser ses produits avant la clôture de l’exercice le 31 décembre 2017. C’est une situation qui va se résolver certainement en 2018 », dit-il.

Il faut noter également que 5 entreprises ont connu une baisse de leur volume d’activités caractérisée par une décroissance de leur chiffre d’affaires par rapport à l’exercice 2016 : SONAGESS, SOGEMAB, SONAPOST, SONATUR et MINOFA.

Ce rapport de performance 2017 fait le point de la gestion des ressources humaines, les audits réalisés, le fonctionnement des comités d’audit, la gouvernance d’entreprise et la mise en œuvre du code de bonnes pratiques de gouvernance des sociétés d’Etat ainsi que l’analyse des données économiques et financières.

Il donne l’état d’exécution des résolutions et recommandations issues de la 25e session. A plusieurs points, l’exercice 2017 a enregistré les meilleurs scores et trouve l’assentiment du chef du gouvernement, Paul Kaba Théba.

« De manière générale, la gouvernance des sociétés s’est améliorée, reconnait-il. Toutes ont mis en application les recommandations pour une meilleure gouvernance. Cependant,  l’enjeu pour  le gouvernement va être de consolider ces performances réalisées en 2017 et de faire en sorte qu’en 2018 nous puisons réaliser de performances supérieures en 2017 ».

Pour les quelques faiblesses spécifiques à certaines entreprises, il a invité ces dernières à prendre les dispositions idoines pour la mise en œuvre effective des outils recommandés pour que la bonne gouvernance soit pérenne au Burkina.

Revelyn SOME

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *