Protection sociale contre  pauvreté : Un forum cogite

208 0

Le 3e Forum national des acteurs de la protection sociale a démarré ce mardi 3 juillet 2018 à Ouagadougou. Pendant trois jours les participants auront des travaux de séance plénière, de panels, des expositions pour mieux faire connaitre leurs actions et initiatives dans le domaine de la protection sociale.

« La protection sociale comme un moyen sûr d’éradiquer la pauvreté : Constats, défis et perspectives dans l’atteinte des objectifs du PNDES en vue de la réalisation de l’Agenda 2030 ». C’est sous ce thème que se tient le 3e Forum national des acteurs de la protection sociale. Un forum qui regroupe environ 80 participants  et se tiendra du 3 au 5 juillet 2018, dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la matinée de ce mardi 3 juillet 2018.

L’objectif général de ce forum est de susciter un débat et d’engager la réflexion multi acteurs autour des grands enjeux et défis de la protection sociale au Burkina Faso en lien avec les engagements nationaux et internationaux pour l’éradication de la pauvreté d’ici à 2030.

Pour la présidente du Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), Juliette Compaoré, « le 3e  Forum national des acteurs de la protection sociale est l’occasion pour eux de visiter les stratégies mises en œuvre par les ONG et associations,  mais également les stratégies politiques et publiques engagées en matière de protection sociale. Faire le point des différentes réalisations en cours et voir les défis qui restent car les besoins sont énormes ».

Défis

Séances plénières, panels, expositions, les travaux seront étalés et  articulés autour de 4 thématiques identifiées de façon à assurer une participation active, à  prendre conscience, travailler sur les questions importantes en rapport avec le renforcement de la volonté politique. Il sera un cadre d’échange aussi sur les défis des mécanismes de ciblages et de capitalisation et formuler des recommandations et perspectives pour la mise en place d’un socle de protection sociale en faveur des couches les plus vulnérables au Burkina Faso.

Pour Daniel Spalthoff, représentant de la représentante de l’Unicef Burkina Faso, « la protection sociale au Burkina, c’est dans les domaines clés auxquels l’UNICEF s’engage. Il y a des résultats très promoteurs qu’on a vus dans les dernières années. Nous sommes très satisfaits. Néanmoins,  il y a beaucoup de chemin à faire. Le Burkina Faso est un des pays les plus pauvres du monde. Selon les classements du PNUD,  il est classé 185e sur 188. Il y a une incidence de pauvreté très forte et cela touche surtout les enfants. C’est pourquoi nous considérons  la protection sociale comme une des interventions clés pour combattre la pauvreté au Burkina Faso », explique-t-il.

Il faut noter que la protection sociale vise à réduire et prévenir la pauvreté et la vulnérabilité tout au long du cycle de vie d’un individu. Elle joue un rôle central dans la réalisation des objectifs de développement durable, la promotion de la justice sociale et la réalisation du droit à la sécurité sociale pour tous.

Saly OUATTARA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre