Droits sexuels : Le cri de cœur de la société civile africaine

195 0

Les Organisations de la société civile africaine ont tenu un Dialogue régional à Nairobi, au Kenya, les 2 et 3 juillet 2018 pour discuter des domaines de droits essentiels à la promotion de l’égalité des sexes et de la santé reproductive. Les OSC ont pris position dans une Déclaration commune. Cette Déclaration résume la voix, les préoccupations et les recommandations de la société civile africaine.

Les acteurs favorables au changement positif de l’état des filles et femmes africaines se sont retrouvés dans la Capitale kenyane. La rencontre a été initiée par la Fédération internationale pour le planning familial de la Région Afrique (abrégée en anglais IPPF/AR). Elle s’est tenue autour du thème général « Favoriser l’égalité des sexes et les droits liés à la santé sexuelle et de la reproduction en Afrique ».

Une campagne populaire taguée « #RightByHer » a été officiellement lancée. Des centaines de personnes, en apposant leurs signatures sur l’écriteau, se sont engagés pour l’avancement de l’égalité et des droits sexuels et reproductifs notamment de la junte féminine en Afrique. Mais, bien avant le lancement officiel de ladite campagne, le rapport sur « l’état de la femme africaine » a été présenté et passé au peigne fin, à Nairobi les 2 et 3 juillet 2018.

Au fond, il est reconnu que l’Afrique a fait d’importantes avancées politiques dans le développement et l’adoption d’instruments relatifs à l’égalité des genres et aux droits. Toutefois, selon le Directeur de l’IPPF Afrique, Lucien Kouakou, malgré l’existence de solides cadres politiques et juridiques, tant régionaux qu’internationaux, des efforts supplémentaires restent fournir.

Le dialogue régional, qui a ressemblé plus de 180 acteurs, a été convoqué pour délibérer et recommander des solutions face à ces défis pressants. Le Burkina Faso y a été représenté notamment par l’ABBEF, association nationale pionnière en matière de planification familiale. Ce forum a été une occasion clé pour faire le point sur la Conférence internationale sur la population et le développement [CIPD+25], la Déclaration d’Addis-Abeba sur la population et le développement en Afrique au-delà de 2014 [AADPD+5].

Changement et respect des engagements…

Au cours du forum, quatre principales thématiques contenues dans le rapport sur « l’état de la femme africaine » ont été abordées. Il s’agit des violences basées sur le genre, des pratiques néfastes (en l’occurrence les mutilations génitales féminines, le mariage forcé), des droits sexuels et de la santé reproductive, et les maladies sexuellement transmissibles (VIH SIDA).

Pour atteindre les résultats escomptés, il a été notamment souhaité que la société civile puisse jouer un rôle fondamental dans la lutte pour le changement et le respect des engagements. Les conclusions du rapport ont fait l’objet de panels dans le but de dégager de nouvelles pistes.

Les échanges ont accouché d’une Déclaration commune des OSC en prélude à la pré-conférence des OSC sur la CIPD+25 et l’AADPD+5 prévue en septembre 2018 à Accra au Ghana. La Déclaration sera adressée aux ministres africains en charge des questions de population, de développement, d’économie, de santé, de genre et des affaires étrangères.

Les autorités africaines et les partenaires au développement sont appelés entre autres à reconnaître le rôle central de l’égalité des sexes et des droits sexuels et reproductifs en tant qu’indicateur clé du développement durable, à garantir l’accès universel à la planification familiale, à lutter contre les atrocités sexuelles, à étendre les mécanismes de protection sociale des groupes vulnérables, à reconnaître l’universalité de la santé en tant que droit de l’Homme, à renforcer la transparence par un dialogue ouvert entre les acteurs.

Par ailleurs, dans le souci de raffermir ses relations avec les médias, l’IPPF Afrique et ses partenaires échangeront avec des journalistes africains du 4 au 6 juillet toujours à Nairobi.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre