Le président érythréen en visite en Ethiopie pour sceller la paix

697 0

Le Président érithréen, Isaias Afeworki, s’est rendu ce samedi 14 juillet 2018 en Ethiopie pour définitivement consolider le processus de paix entre les deux pays de la corne de l’Afrique.

L’Ethiopie et l’Erithrée après vingt ans de guerre marqués par de graves atrocités ont entamé depuis la semaine dernière une pacification de leurs liens avec la visite historique ce samedi 14 juillet du chef de l’Etat érythréen. Il a été accueilli par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed à son arrivée à Addis Abeba, pour une visite officielle de trois jours.

Le Premier ministre éthiopien revient d’ailleurs de l’Erithrée où le calumet de la paix a été définitivement fumé entre Asmara et Addis-Abeba.

Des danseuses éthiopiennes prennent part à l’accueil du président érythréen à Addis Abeba.

La guerre entre l’Éthiopie et l’Érythrée qui est survenue à la suite d’un désaccord sur leur frontière commune, a duré de 1998 à 2000 et a fait 80.000 morts.

En 2002, l’Ethiopie avait rejeté la décision d’une commission soutenue par l’ONU sur le tracé de la frontière. Toutefois, le Premier ministre éthiopien a indiqué en juin dernier, la volonté de son pays d’appliquer un accord de paix signé en 2000, sur la démarcation de la frontière et accepte également de s’éxecuter face aux conclusions d’une commission internationale indépendante sur le tracé de la frontière.

Des Éthiopiens vêtus de T-shirts à l’effigie des leaders érythréen et éthiopien se mobilisent pour l’accueil d’Isaias Afeworki.

Il est prévu au cours de cette visite que le Chef de l’Etat érithréen assiste à la réouverture de l’ambassade de son pays à Addis Abeba, la capitale Ethiopiènne.

L’Érythrée offrait avant son indépendance en 1993 un couloir donnant l’accès à la mer à l’Éthiopie. Une première guerre entre ces pays en 1991 avait vu les troupes éthiopiennes chassées de l’Érythrée, contraignant l’Éthiopie à se rabbatre quasi-exclusivement sur Djibouti pour son commerce maritime.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: BBC Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *