Respect de l’emblème de la Croix-rouge : La règlementation enseignée aux forces de défense et de sécurité

600 0

Dans sa dynamique de lutte contre les cas d’abus de l’emblème croix rouge sur fond blanc, la Croix-Rouge burkinabè (CRBF) a organisé une session d’information et de sensibilisation le mercredi 11 juillet 2018 à Kaya au profit de 20 éléments des forces de défense et de sécurité. Ces derniers se sont engagés à accompagner la Société nationale dans sa mission.

La Croix-Rouge Burkinabè organise chaque année des campagnes de lutte contre les usages abusifs de l’emblème à travers des sessions de sensibilisation, des opérations «peinture blanche», la diffusion de messages radiophoniques et télévisuels, etc.

C’est dans ce sens qu’elle a initié une session d’information et de sensibilisation, à l’intention de 20 éléments des policiers et gendarmes des régions du centre-nord, de l’est et du sahel sur la règlementation de l’usage des emblèmes de la Croix-Rouge, du Croissant-Rouge ou du Crystal-Rouge. Ce module a permis de leur donner un aperçu sur l’histoire de l’emblème distinctif, les règles applicables à l’utilisation de l’emblème distinctif.

Au terme des travaux, la Croix-Rouge a affiché sa certitude quant à l’implication  des forces de défense et de sécurité pour lutter efficacement contre les cas d’abus de l’emblème croix rouge sur fond blanc observés à travers le pays. Les 20 policiers et gendarmes se sont dits disposés à appuyer au besoin le travail de répression contre les cas de violations et de s’ériger en véritable sentinelle pour permettre à cet emblème de garder toute sa force protectrice. Les policiers et gendarmes ont recommandé une large diffusion de la loi sur la réglementation de l’usage de l’emblème croix rouge sur fond blanc, le renforcement de la sensibilisation des personnes et structures non habilitées à utiliser l’emblème croix rouge sur fond blanc.  Notons que les emblèmes de la Croix-Rouge et du Crystal-Rouge sont protégés au Burkina Faso par la loi n° 059-2003/AN du 23 octobre 2003.

En plus de ce point important, l’atelier a abordé plusieurs autres sujets : l’historique du Mouvement Croix-Rouge /Croissant-Rouge, la nature des sept principes fondamentaux, la présentation globale de la Croix-Rouge burkinabè. Les participants ont également reçu des rudiments sur le mandat et les activités du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au BF,  les activités de protection du CICR.

La dynamique de sensibilisation va se poursuivre en direction d’autres composantes de la société.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Criminel commerce

Posté par - 23 février 2015 50
Rien qu’à y penser, on reçoit une décharge rétrospective dans la colonne vertébrale ! Comment peut-on pousser la cupidité aussi loin,…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *