Poliomyélite au Burkina : Le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) lancé

678 0

Le Burkina Faso vient d’introduire du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans la vaccination de routine. Le vaccin par voie orale passe à celui par injection aux enfants de quatre mois. La cérémonie de lancement a eu lieu dans le CSPS du secteur 19 dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou ce vendredi 20 juillet 2018.

Le Burkina Faso, à l’instar des pays de la sous-région, est confronté à un contexte épidémiologique mondial. Face à cette situation, l’Etat burkinabè a souscrit à l’objectif global de la vision mondiale sur la vaccination et l’immunisation qui consiste à organiser des campagnes de vaccination, d’introduire de nouveaux vaccins dans la routine et de retirer les  anciens.

Lire également : Poliomyélite : Place au vaccin antipoliomyélitique inactivé

Selon les statistiques, depuis 2009, aucun cas de poliomyélite n’a été déclaré sur l’ensemble du territoire burkinabè. Mais au regard du contexte international caractérisé par la persistance de cette maladie dans certains pays de la sous-région, le niveau de vigilance doit être maintenu.

C’est dans ce sens que le Burkina Faso a procédé à l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) par voie injectable en remplacement de celui par voie orale (VPO) dans la vaccination de routine pour les enfants de quatre mois. La cérémonie de lancement de la campagne a eu lieu dans le CSPS du secteur 19 de l’arrondissement 4 dans le district sanitaire de Nongr-Massoum ce vendredi 20 juillet 2018.

Simon Compaoré, le ministre d’Etat, représentant le Président du Faso

En rappel, l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination a fait du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, un « champion de la vaccination » pour soutenir les investissements dans l’amélioration de l’accès à la vaccination.

Le ministre d’Etat, Simon Compaoré, représentant le Chef de l’Etat à la cérémonie de lancement,  a fait savoir que « ce nouveau vaccin vient augmenter le nombre de vaccins de notre programme à quatorze et constitue un tournant décisif vers l’éradication de la poliomyélite ».

La représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Alimata Diarra/Nama, a expliqué que le VPI va protéger les enfants contre la poliomyélite et prévenir le risque d’une mutation éventuelle du virus vaccinal. 

Selon elle, il s’agit d’un vaccin contenant également trois types mais inactivés, très immunogènes et susceptibles de protéger la population si la couverture vaccinale effective atteint 95%.   

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *