Meilleurs élèves de l’école  de Napamboumbou : Hier à pied, aujourd’hui à vélo

276 0

L’école primaire publique de Napamboumbou, commune de Ziniaré, dans la province de l’Oubritenga,   a organisé, le 19 juillet 2018,  une cérémonie  de  clôture  de ses activités pédagogiques 2017-2018.  Cérémonie au cours de laquelle, les élèves les plus méritants ont été primés par le parrain, le directeur général de Cotecna Burkina, Jérémie Désiré Kam,  représenté  par Adeline Kaboré, assistante du directeur des opérations de Cotecna.

Chants, récitations, discours. Ce sont-là,  entre autres,  les moments forts qui ont marqué la cérémonie de clôture des activités pédagogiques  2017-2018  de l’école de Napamboumbou. « Cette cérémonie marque la fin de 9 mois de dur labeur, mais couronné de succès », a d’abord souligné le directeur de l’école, Martin Ouédraogo,  qui explique  que pour cette année, sur   279 élèves, 263 passent en classe supérieure, soit un taux de succès de 94,25%. Au Certificat d’étude primaire (CEP), session 2018, sur 44 élèves présentés, 40 sont admis soit un taux de 90,90%.  

Un résultat très satisfaisant pour le parrain, le directeur général de Cotecna Burkina, Jérémie Désiré Kam,  qui à travers sa représentante, Adéline Kaboré, se réjouit : « Nous sommes fiers d’avoir opéré ce choix en raison des brillants résultats scolaires que nous enregistrons à ce jour et de l’impact positif  que cette école a apporté à l’éducation dans la province de l’Oubritenga et à l’échelle du Plateau central et par extrapolation sur le plan national »

« A travers ces performances, je ne peux donc me retenir de reconnaitre que vous méritez bien cette école dont vous faites un très bon usage »,  a poursuivi la représentante du parrain, Adéline Kaboré, qui a aussi  complimenté le corps enseignant,  qui par  son  abnégation, a  permis de bien conduire l’année scolaire à son terme avec de bonnes performances. Des performances qui valent bien des reconnaissances.

Ainsi, les meilleurs élèves, tout comme les enseignants,  ont reçu  des dons.  Lesquels dons étaient constitués de vélos, de kits scolaires pour les élèves, de matériel didactique et des primes  pour  les enseignants et des équipements sportifs.  En effet, 10 vélos ont été  offerts aux dix meilleurs élèves de l’établissement.  « Hier, vous étiez  à pied, aujourd’hui, grâce à Cotecna, vous êtes à vélos », a exprimé le directeur de l’école  sa reconnaissance au donateur.

En tout état de cause, le directeur général de Cotecna  à travers sa représentante  prévient : « Cette cérémonie est une reconnaissance, elle n’est pas une consécration. Elle doit être au contraire pour chacun de vous un appel à continuer dans l’excellence en donnant le meilleur de vous-mêmes ».

En rappel, dans le cadre de sa responsabilité sociale, Cotecna a choisi en 2006 de réaliser à Napamboumbou,  une école primaire de six classes,  inaugurée en 2007.  La  construction de cette école donc  est née de la volonté de Cotecna Inspection SA  d’accompagner l’Etat burkinabè dans sa politique de développement quantitatif et qualitatif du capital humain et de sa pleine valorisation.

En outre, l’engagement de Cotecna à accompagner les efforts de l’Etat dans le domaine éducatif ne se limite pas à cette réalisation à Napamboumbou, car en 2014, énumère Adeline Kaboré, Cotecna a procédé à la rénovation de l’école primaire du village de Gandtenga dans la commune de Dapélogo à travers la construction de trois classes, d’un bureau pour le directeur et de logements pour les enseignants, ainsi que la construction  de deux classes du collège d’enseignement général de Voaga.

Présentant la société, la représentante du directeur général a fait  savoir que  Cotecna est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de l’analyse, de l’inspection et de la certification et propose des solutions qui facilitent et sécurisent le commerce. « Cotecna est au Burkina depuis 2004 dans le cadre du programme de vérification des importations pour apporter une assistance technique à l’administration des douanes dans la lutte contre la fraude, la sécurisation et l’optimisation des recettes douanières », a rappelé Adeline  Kaboré.

 Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre