Un repas communautaire pour célébrer la journée de l’enfant africain avec des handicapés

1184 0

L’Association Entraide Africa-Burkina Faso a organisé un repas communautaire le vendredi 22 juillet 2018 pour célébrer la journée de l’enfant africain. La cérémonie a eu lieu au Centre de l’Association des parents et amis d’enfants encéphalopathes (APEE) au quartier Tanghin de Ouagadougou.

C’est devenu une habitude pour la communauté africaine  internationale de célébrer la journée de l’enfant africain tous les 16 juin en mémoire des enfants de Soweto massacrés par le régime de l’apartheid en Afrique du Sud en 1976. Au Burkina Faso, Entraide Africa-Burkina a  célébré en différé cette journée le 22 juillet 2018 au quartier Tanghin de Ouagadougou pour « apporter de la joie aux enfants handicapés » du centre de l’APEE. Dans une ambiance festive, les pensionnaires du centre ont partagé un repas communautaire avec leurs parents et certaines autorités présents.

Le représentant de Entraide Africa-Burkina Paul Zagré pense que cette opportunité permet à son association de sensibiliser l’opinion publique sur les difficultés auxquelles font face les enfants handicapés d’Afrique notamment.

A l’issue du repas communautaire, Entraide Africa-Burkina a offert des vivres composés de maïs, de riz, d’huile estimés à environ 250 000 F CFA. La Présidente de l’APEE a salué cette initiative, car selon elle, des enfants « comme les nôtres », continuent de tomber en silence sous les balles de la stigmatisation,  de l’indifférence,  de l’intolérance et de l’égoïsme.

En réponse, le Naaba Saneem de Bilbalogho de Manga, parrain de l’activité, à travers son représentant Moussa Etienne Nikièma, a laissé entendre qu’« aucune personne quel que soit son rang social, son appartenance politique ou ses convictions religieuses, ne peut renier qu’éduquer les enfants, faire la promotion de leurs droits, prendre en compte les intérêts inclusifs de tous les enfants, fer de lance de demain, constituent un impératif de tous les temps ».

Le thème retenu pour célébrer la journée de l’enfant africain est: “promouvoir l’éducation intégratrice et inclusive, rééducation et promotion sociale des enfants handicapés”.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *