Procès du putsch: Un accusé habillé en tee-shirt Thomas Sankara

606 0

Le bal des auditions des accusés s’est poursuivi ce vendredi 27 juillet 2018 au Tribunal militaire. Mais, fait inhabituel, un accusé a été aperçu, dans le box des accusés, habillé en « tee-shirt Thomas Sankara ». L’accès à la salle d’audience avec des appareils étant interdit, le prévenu en question a été néanmoins identifié.

Le Sergent Yahaya Guiré, mécanicien au sein de l’ex-RSP est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires. Sa comparution devant le Tribunal militaire s’est poursuivie ce 27 juillet 2018.

Le Sergent Guiré, 51 ans, à l’orée de sa retraite, répond des faits qui lui sont reprochés. Il ne reconnait pas les faits, comme il l’avait indiqué le 25 juillet dernier. Le militaire reconnait néanmoins qu’un tir a été effectué un jour vers le Jardin du 8-Mars en sa présence.

« Alors, qu’est-ce que vous avez fait ? », demande le Procureur. « Nous sommes tombés sur des manifestants qui ont commencé à nous lapider avec des cailloux. C’est en ce moment que le Soldat Abdou Compaoré a tiré en l’air deux fois. Je l’ai grondé puisque je ne lui ai pas ordonné à tirer », répond l’inculpé. « Seulement ? », relance le Parquet militaire. « Haa ! Qu’est-ce que je vais lui faire ? », rétorque le Sergent Yahaya Guiré.

Le soldat de 2e classe Seydou Soulama a été aperçu au Tribunal militaire ce 27 juillet 2018 dans un tee-shirt noir sur lequel il est bien mentionné Thomas Sankara. Cet accusé qui s’était défendu lors de son audition sans l’intervention de son avocat, s’est fait remarquer par ses nombreux va-et-vient dans la salle des Banquets de Ouaga 2000.

Le Parquet a, en tout cas, promis de revenir prochainement avec des images visuelles incriminant le mécanicien de l’ex-RSP. Pour l’avocate de l’accusé, Maître Orokia Ouattara, il n’est pas question de harceler et de bombarder son client d’énigmes.

« On ne peut pas vouloir que Monsieur Guiré acquiesce mot par mot ce qui est contenu dans les Procès-verbaux d’audition. Il ne ment pas. Il est plutôt en train de rectifier ce qu’il a mal dit auparavant », est convaincue l’avocate qui souhaite que le Parquet montre les « faits et actes matériels » reprochés à son client.

A une autre question de savoir qui et qui ont perpétré le coup d’Etat, la réponse du prévenu laisse perplexe le Procureur militaire : « Perpétré là, vraiment je ne sais pas ce que ça veut dire. Mais, j’ai dit que c’est Koussoubé que je connaissais parmi ceux qui ont fait le coup d’Etat ». « Vous voyez, il est en train de faire un revirement à 90°. Nous n’inventons rien. Mais, nous constatons plusieurs incohérences dans ses dires », retient le Procureur.

Le Sergent Yahaya Guiré, pour son dernier mot, a laissé ce message : « Depuis que je suis dans l’armée, je n’ai jamais pu frapper quelqu’un. Qu’on trouve la personne qui est derrière cette affaire. Sinon, moi, je n’en suis rien ».

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *