Burkina : Une association offre une voiture à un de ses membres

1638 0

L’association Helping Hands International (H2i) a récompensé ses membres et redonné le sourire à des personnes démunies. La cérémonie de remise de lots à eu lieu le samedi 28 juillet 2018 à Ouagadougou  en présence des autres membres de l’association venus de la Côte d’Ivoire et du Togo.

Helping Hands International se caractérise des œuvres humanitaires, des formations professionnelles, revenus complémentaires et biens matériels, le financement des projets et bourses d’études. Forte de près de 2 500 membres au niveau du Burkina, ces hommes et femmes travaillent main dans la main pour réduire le chômage et améliorer les conditions de vie des populations.

Ce sont au total 25 personnes que H2i a récompensées par des vivres (riz et savons made in Burkina et huile), des ordinateurs, des appareils électro ménagers et une voiture.

Un membre de l’association a été qualifié pour recevoir le véhicule. Adama Tiemenou, président du comité d’organisation, responsable adjoint de H2i Burkina, a expliqué comment en être bénéficiaire : « Un membre qualifié ministre, qui a atteint le quatrième grade peut recevoir une voiture de H2i. Le bénéficiaire du jour est le premier pionnier de H2i Burkina qui n’est plus malheureusement. Il s’appelait Christophe Poda. A  H2i, c’est plus qu’une famille. En effet à l’inscription, H2i vous permet d’avoir un ayant droit ou un héritier et cette personne recevra la récompense au cas où vous n’êtes plus. Dans le cas présent, la voiture de Feu Christophe Poda, revient à sa femme Glwadys Kambou, puisqu’il l’avait désignée comme héritière ».

Marcel Rigobert Tiendrebeogo, représentant du parrain, le Larlé Naba Tigré, a souligné que H2i répond à plusieurs besoins de la société, d’où leur plaisir d’avoir parrainé la cérémonie de recompense. « Le caractère humanitaire pour panser les plaies de ceux qui sont dans la souffrance et le caractère entrepreneurial qui amène les jeunes à se prendre en charge eux–mêmes, à être leur propre patron et éviter de tomber dans le chômage, (…). Le tissu social tend à s’effriter. Il va de soi que chacun doit réussir à se prendre en charge pour ne pas être soumis aux aléas de tous ceux qui veulent exploiter la jeunesse à certains faits », explique Marcel Tiendrebéogo

« H2i intervient beaucoup dans l’humanitaire. Je demande à nos frères et sœurs à venir découvrir l’association. Aujourd’hui nous sommes une association. Mais demain nous comptons amener ça à une ONG, parce que dans les autres pays c’est une ONG », a indiqué le président de H2i Burkina, Herman Ouangré.

H2i est une organisation internationale basée aux Phillipines avec son siège régional d’Afrique au Nigéria.

Irmine KINDA

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *