Hépatites virales : Deux  associations en croisade contre le péril

233 0

L’association Action santé préventive et l’Association pour la promotion de la femme et de l’enfant ont lancé une campagne contre les hépatites virales le samedi 28 juillet 2018 à Koudougou. La cérémonie de lancement a été présidée par Seydou K. Zagré, directeur de cabinet du président du Faso.

Dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de la lutte contre les hépatites, le 28 juillet de chaque année, l’association Action santé préventive et l’Association pour la promotion de la femme et de l’enfant ont lancé une campagne contre les hépatites. Selon Abdoulaye Tangara, coordonateur de la caravane « stop hépatites », pour le Burkina Faso, la commémoration de cette journée consacre son deuxième tournant historique, car pour rappel, il ya 2 ans de cela que l’association Action santé positive inaugurait le tout premier centre d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des personnes atteintes d’hépatites au Burkina Faso.

 Pour le coordonateur de la campagne, il est de coutume de consacrer les journées commémoratives à des actions de réflexion, de prospective ou souvent même à des activités festives. A l’Association santé préventive, ils ont choisi une autre voie en ce qui concerne les  hépatites virales. D’après lui, ils ont choisi la voie de l’action, et l’action concrète.

S’agissant des hépatites virales, « le péril est là et cela ne date pas d’aujourd’hui », poursuit-il. Plus de 2 milliards de personnes à travers le monde ont déjà été en contact avec les hépatites virales, et plus de 500 millions de personnes sont porteuses des virus B et C et malheureusement plus de 1,5 million de personnes décèdent des suites  d’hépatite chaque année à travers le monde.

De l’avis de Dr Abdoulaye Tangara, les hépatites virales tuent plus que le SIDA. Elles sont effectivement la 7ème  cause de mortalité dans le monde, bien  loin devant le SIDA, la tuberculose et le paludisme. Au Burkina Faso, plus de 2 millions de personnes portent les virus B ou C. Malheureusement,  90% ne se savent pas porteuses.

Promesse du directeur de cabinet du Président du Faso

Alors pour le coordonateur de la caravane « stop hépatites Burkina », cette question s’impose : « face à un tel péril qui menace nos populations africaines et burkinabè en particulier, qu’avons-nous fait, que faisons-nous, ou que ferons-nous » ?

A l’association Action santé préventive, ils ont décidé d’agir avant que n’intervienne réellement la mise en application du plan stratégique  de lutte contre les hépatites virales adopté récemment le Burkina.

Pour le parrain, le ministre de la santé représenté par le médecin chef du district sanitaire de Koudougou Amado Sawadogo, les hépatites virales constituent un problème de santé publique à l’échelle mondiale. « Notre pays n’est pas en reste en témoignent les stratégies déjà élaborées. Cette maladie constitue une priorité pour le ministère de la santé », dit-il.  En effet, poursuit-il, un plan stratégique concernant la période 2017-2021 a été élaboré et vise à éliminer les hépatites virales à l’horizon 2021. Le parrain se réjouit de cette initiative et l’encourage.

Le président de la cérémonie Seydou K Zagré a pris l’engagement de prendre en charge pour ce qui est de Koudougou, ceux qui se seront dépistés positifs. La caravane va sillonner les 13 régions du pays.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

Posté par - 17 septembre 2019 0
N°2019-         /MENAPLN/SG/DMP du 16 septembre 2019 Financement : BID RECRUTEMENT D’UNE ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE (ONG NATIONALE/ ONG INTERNATIONALE/FONDATION/ORGANISATION MULTILATERALE) A…