Côte d’Ivoire: Le PDCI dénonce “une dérive autoritaire”

153 0

Au lendemain de la révocation de Noël Akossi-Bendjo de ses fonctions de maire de la commune du Plateau dans le district d’Abidjan  pour « détournements de fonds publics » et gestion approximative, la haute direction du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI, avec à sa tête le président Henri Konan Bédié a tenu une réunion à la résidence du président du parti. Une déclaration n a été produite pour dénoncer cette « décision politique ».

Le PDCI auquel appartient Noël Akossi-Bendjo, le désormais ex-maire du Plateau, commune de la capitale économique ivoirienne, Abidjan, est monté au créneau après un bref conclave à la résidence d’Henri Konan Bédié, son président. L’objet étant de réagir au limogeage d’Akossi-Bendjo.

Dans le communiqué lu par le porte-parole du PDCI, N’DRI Kouadio Narcisse, il a été signifié que ce dernier développement de l’actualité confirmait les soupçons  de représailles dont sont l’objet certains cadres du parti. L’on se rappelle  des épisodes du limogeage de l’Inspecteur Général d’Etat Emmanuel NIAMIEN N’GORAN et de la suspension du Président du Conseil Régional du Hambol (Centre-Nord ivoirien), le Ministre Jean Louis BILLON,  tous connus pour être des défenseurs farouches de l’alternance au pouvoir au profit de leur parti en 2020 avant toute idée d’unification PDCI-RDR.

« Le PDCI-RDA condamne la dérive autoritaire du Gouvernement qui tend à mettre en péril le droit et les libertés en Côte d’Ivoire», a-t-il mentionné.

Noël Akossi-Bendjo en séjour privé à Paris au moment de l’annonce de sa révocation ce mercredi 1er août, a répondu « rester à son poste de maire du Plateau » malgré « cette révocation est illégale et arbitraire ».

Kouamé L-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre