CPI: Simone Gbagbo va déposer une requête en irrecevabilité

762 0

Simone Gbagbo, l’ancien première dame de la Côte d’Ivoire est exemptée de toute poursuite judiciaire  à la faveur de la signature par le Président Alassane Ouattara d’une ordonnance portant amnistie de 800 détenus. Toutefois, elle reste sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale que l’Etat ivoirien refuse d’exécuter. La défense de “la dame de fer” ivoirienne entend quant à elle déposer un recours devant cette juridiction internationale qui la poursuit pour « crimes contre l’humanité ».

L’avocat de Simone Gbagbo, Rodrigue Dadjé se confiant à la rédaction de RFI a indiqué le vendredi 10 août 2018 qu’il s’apprêtait à « déposer à la rentrée judiciaire de la CPI, auprès de la chambre préliminaire en charge de la procédure de madame Simone Gbagbo contre madame la procureure une requête en irrecevabilité de l’affaire ».

Il ajoute que «l’objectif c’est de faire annuler la procédure. Une fois que la procédure est annulée, il n’y a plus de poursuites, il n’y a plus de mandat parce que le mandat est adossé à la procédure ».

La Cour pénale internationale, pour sa part au travers de son porte-parole a fait savoir qu’elle continuait de la poursuivre pour crimes contre l’humanité malgré cette amnistie et que cela n’impacterait aucunement sur ses procédures.

Bien avant la décision d’amnistie présidentielle et sa remise en liberté le 08 août 2018, Simone Gbagbo purgeait depuis 2015, 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat et était incarcérée depuis sept ans.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                 

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *