FAO Burkina : Aristide Ongone Obame fait Chevalier de l’Ordre national

1086 0

Le Représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Aristide Ongone Obame, en fin de mission au Burkina Faso, a vu ses mérites reconnus par le gouvernement burkinabè. Pour sa contribution au développement du secteur rural, de l’agriculture et de l’alimentation, il a été  élevé au rang de Chevalier de l’Ordre national, ce lundi 13 août 2018 à Ouagadougou.

24 février 2014- 15 août 2018. Voilà quatre ans et demi qu’Aristide Ongone Obame était à la tête de la représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Burkina Faso.

Lire également : Burkina : Les légumineuses à l’honneur à Koumbané

Dans le domaine de la gouvernance institutionnelle du secteur rural, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la clôture de l’année internationale de la légumineuse (AIL) et l’organisation de la  journée internationale de la légumineuse, le ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a salué l’action d’Aristide Ongone Obame.

Le FAO est présente au Burkina Faso depuis 40 ans. Le ministre Jacob Ouédraogo a rappelé que sa forte contribution à la mobilisation des ressources financières pour l’assistance technique dont l’enveloppe s’élève à plus de cent milliards de francs FCFA a été possible durant la mission de Aristide Ongone Obame.

Aristide Ongone Obame en fin de mission au Burkina Faso dirigera désormais le Bureau de la FAO de la République Démocratique du Congo.

Ce lundi 13 août 2018 à Ouagadougou, le gouvernement burkinabè est reconnaissant de ses services rendus. Au regard de tout ce qu’il a fait dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture et du développement rural au Burkina Faso, il a été fait Chevalier de l’Ordre national.

Aristide Ongone Obame en fin de mission au Burkina Faso dirigera désormais le Bureau de la FAO de la République Démocratique du Congo.

« Je quitte le Burkina Faso plein de souvenirs et de connaissances, avec regret mais aussi une riche expérience inoubliable, avec la conviction que les liens noués pendant ce séjour de quatre ans et demi résisteront à l’usure du temps et de la distance », a laissé entendre le représentant sortant de la FAO.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *