La plume de Kanadèle | Guerre entre maîtresses et femmes mariées : Les hommes, ces mal-heureux profiteurs !!!

6 0

Parmi les grandes tendances de ces vacances  dans les capitales africaines, on peut compter le phénomène de la “Tchiza” (maîtresse) lancé par la chanteuse gabonaise Shanel. Ce mouvement consiste pour les maîtresses, “deuxième bureau” ou autres femmes de l’ombre à se moquer ouvertement de la femme mariée, mère au foyer en la narguant de partager son plat qui n’est autre que son homme. L’adultère qui se vivait jadis en toute discrétion devient désormais un trophée élevé comme un étendard au vu et au su de qui veut l’entendre. Les bonnes mœurs n’ont jamais été autant à l’agonie dans nos sociétés.

 Pendant ce temps les hommes, bourreaux ou victimes de ces dites femmes n’ont jamais été autant chouchoutés et n’ont pas l’air d’en être contrariés pour le moins du monde. Pire, c’est devenu comme une norme ou un besoin d’aller voir ailleurs à la moindre occasion sous prétexte que madame ne saurait évacuer toute cette testostérone.

Cependant, en analysant plus profondément la situation, on peut dire que l’homme contrairement à ce que la société pourrait qualifier de sexe fort, est plutôt devenu “sexe objet” à la merci de femmes légères qui ne cherchent qu’à assouvir un besoin ponctuel et passer ensuite au plus offrant! Eh oui messieurs ouvrez l’œil ! Vous n’êtes pas des objets sexuels ou des distributeurs automatiques de billets de banque. La dignité ce n’est pas que pour la femme !

Retrouvez d’autres écrits de Kanadèle  👉 Cliquez 

Quel gain y a t-il à se partager entre plusieurs femmes?  Certains diront que les femmes sont plus nombreuses que les hommes et qu’il faudrait les satisfaire toutes. Ah bon ? Qui sont alors les géniteurs de ces filles qui sont entrain de naître de plus en plus ? N’est-ce pas vous messieurs ?

Tiens, j’oubliais, vieux père, désormais,  quand tu embarqueras une jeune fille à peine sortie de l’adolescence et de 20 ans ta cadette pour aller te défouler dans un hôtel, n’oublies pas de penser à tes trois petites filles, tes 5 nièces, bref toute cette génération de filles que ta famille est en train de mettre au monde.

Si demain, elles deviennent des femmes au foyer malheureuses ou des tchiza, simples objets sexuels, n’oublies surtout pas ta participation active ! J’espère que tu seras encore vivant pour bien profiter du spectacle !

À bon viveur, amusez-vous bien !

Kanadèle ZONGO

Chroniqueuse pour Burkina24


Une plume pas comme les autres, qui ne vous promet le respect d’aucune règle d’écriture littéraire ou journalistique mais qui a pour ambition de réveiller le grand lecteur qui sommeille en vous à travers des thèmes sur la vie de tous les jours, votre vie, celle de la voisine, de l’oncle, bref, vous le découvrirez au fil du temps.

Retrouvez la plume de Kanadèle deux fois par mois  sur www.burkina24.com

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre