Attaque sur l’axe Dédougou-Bobo : «Le chauffeur a brusquement freiné devant un individu armé … »

162 0

Ce vendredi 17 août 2018, des individus armés ont ouvert le feu sur une escorte policière conduisant des agents de la société minière SEMAFO sur l’axe Dédougou-Bobo-Dioulasso. L’attaque s’est soldée par 2 morts et  plusieurs blessés. Des passagers à bord de la compagnie de transport STAF ont également été dépouillés de leurs biens.

« C’est aux environs de  9 heures GMT que des individus non encore identifiés ont attaqué  le véhicule de la société minière transportant des travailleurs escortés par des agents de la police.  Le chauffeur et un passager sont morts sur le champ. On enregistre plusieurs blessés », a-t-on appris de source sécuritaire.

Avant que le mini car de couleur blanc ne tombe dans le piège de ces criminels, d’autres usagers du tronçon ont subi la terreur de ces bandits de grand chemin.

Voir aussi  👉 Bilan de l’attaque du convoi 

Joint au téléphone, un rescapé à bord d’un car de la compagnie de transport STAF témoigne : « Après Bondokuy, le chauffeur a brusquement freiné devant un individu armé de fusil qui sera tout de suite rejoint par deux autres. Tous vêtus de pull-over de couleur verte, ils portaient également des bonnets noirs et  des cache-nez qui dissimulent leurs visages », raconte-t-il.

Le trio de malfrats va ensuite leur ordonner de descendre du car pour se coucher sur le ventre.

Un autre se chargera enfin de ramasser l’argent que chacun a dû déposer malgré lui.

C’est après les avoir dépouillés qui de son argent et qui de son téléphone portable que les bandits d’ « environ sept personnes » se sont rués sur le véhicule de la société minière.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *