Kofi Annan en 10 citations

L’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan s’est éteint le samedi 18 août 2018 à l’âge de 80 ans. A la tête de cette organisation internationale entre 1997 et 2006, il a su imprimer sa marque à travers son combat en faveur des droits de l’homme et de la paix mondiale. Ces actions récompensées par le prix Nobel de la paix en 2001 laissent de lui le souvenir de l’une des personnalités africaines les plus  charismatiques et encore très respectée à travers le monde. Voici dix citations de paix de l’ancien secrétaire général de l’ONU.

«Quand les choses vont bien pour les femmes, c’est toute la société qui en tire profit, et les jeunes générations prennent un meilleur départ dans la vie».                                                                                         

Le 8 mars 2003, à l’occasion de la journée internationale de la femme, Kofi Annan avait rappelé aux dirigeants internationaux que tous les Etats membres avaient souscrit à la promotion de l’égalité des sexes dans le cadre des huit objectifs de la Déclaration du Millénaire.

«Sans progrès, il n’y pas de paix possible».                         

Kofi Annan a déclaré le 8 mars 2006, lors de la journée internationale de la Femme, que l’ONU était prêt à accueillir une femme à sa tête.

«Une attaque terroriste contre un pays est une attaque contre l’humanité tout entière»

«Rejetons la voie de la violence, qui est le produit du nihilisme et du désespoir». 

24 septembre 2001, quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001 menés contre les États-Unis, le secrétaire général de l’ONU présent devant l’Assemblée générale de l’instance appelle à ne pas céder à la violence.

«Nous devons condamner vigoureusement tous ceux qui invoquent la religion pour justifier des actes violents, comme nous devons rejeter l’amalgame qui est parfois fait entre l’islam et le terrorisme»     

Extrait d’un message, Symposium «l’Europe, l’Amérique et l’Islam», XXVe édition du festival culturel international d’Assilah au Maroc.

«C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres»       

Allocution prononcée par Kofi Annan lors de la Conférence de l’Institut des communications à Aspen (Colorado), 28 octobre 1997.

«L’un des principaux enseignements tirés des 50 dernières années est qu’il est impossible d’instaurer la paix dans des sociétés accablées par l’extrême pauvreté, la dégradation humaine et l’oppression politique».

22 janvier 1997                                                                                                                   

Tout au long de sa vie, Kofi Annan a appelé au partage, avec l’Afrique, des technologies de prévision et lançait une alerte sur les dangers du changement climatique.

«L’alphabétisation est l’un des préalables à la paix»

30 août 2002                                                   

L’alphabétisation a été un des combats du Ghanéen. Pour lui, c’est la base fondamentale pour un «un avenir porteur de liberté et d’espoir pour l’humanité».

«La liberté ne connait pas de frontières, il suffit qu’une voix s’élève et appelle à la liberté dans un pays, pour redonner courage à ceux qui sont à l’autre bout du monde».                                                             

Le 21 mars 2003, Kofi Annan présentait à l’Assemblée de l’ONU un rapport pour prôner «un monde plus libre, plus équitable et plus sûr».

«Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où un homme a plus de chances d’être jugé s’il tue une seule personne que s’il en tue 100 000».

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   

Burkina24                                                                                                                                                                         

Photo: ®REUTERS/Mark Wessels/File Photo



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page