Promotion des biotechnologies agricoles : Les différents acteurs en discussion à Ouaga

1570 0

Le Forum ouvert sur la biotechnologie agricole au Burkina Faso dénommé OFAB-Burkina et ses partenaires ont organisé un atelier d’échanges sur l’impact des biotechnologies sur le développement du secteur semencier burkinabè. C’était ce samedi 25 août 2018 à Ouagadougou.

La biotechnologie agricole propose une solution à la crise alimentaire mondiale et un remède  au problème de la faim dans le monde. Selon les Nations Unies, d’ici 2030 la production alimentaire devra avoir augmenté de 50 % pour pouvoir nourrir une population mondiale toujours croissante.

Dans plusieurs pays en voie de développement, la biotechnologie agricole a réussi à multiplier le volume de récoltes au-delà des possibilités de l’agriculture traditionnelle. Les revenus des agriculteurs sont plus élevés dans les pays pratiquant la culture de récoltes biotechnologiques.

Lire également 👉 Prix OFAB 2018 : Les meilleures productions journalistiques en biotechnologie agricole primées

Pour Aghan Daniel de l’Association africaine sur le marché des semences (AFSTA), l’Afrique reste un acteur mineur dans le commerce mondial des semences, avec moins de 2% de part de marché. Des facteurs contribuent à la réduction de ce taux. Il s’agit, entre autres, de la mauvaise circulation des nouvelles variétés, des contraintes biologiques comme la chenille légionnaire, un climat médiocre qui repose sur l’agriculture pluviale.

Pour que toute nouvelle innovation puisse fonctionner sur le continent, il est nécessaire d’impliquer autant de parties prenantes que possible, dont les principales sont les sociétés de semences qui constituent le point d’entrée directe des nouvelles technologies dans le secteur des semences.

Les différents acteurs en discussion à Ouaga pour la promotion des biotechnologies agricoles 

C’est dans cette optique de divulguer la biotechnologie agricole que le Forum ouvert sur la biotechnologie agricole au Burkina Faso dénommé OFAB-Burkina et ses partenaires ont organisé un atelier d’échanges sur l’impact des biotechnologies sur le développement du secteur semencier burkinabè.

Selon le Dr Edgard Traoré, coordonnateur de OFAB-Burkina Faso, c’est une opportunité de présenter des technologies qui sont actuellement vulgarisées en Afrique et dans le monde, de faire comprendre les notions de biotechnologie et de présenter des nouvelles variétés. L’atelier de ce samedi 25 août 2018 à Ouagadougou a réuni les différents acteurs du secteur de la semence, notamment, des producteurs, des entreprises agricoles, des chercheurs et des techniciens.

En rappel, OFAB, est une plateforme d’échanges sur la promotion des biotechnologies agricoles. Il est un projet de la Fondation africaine pour les Technologies agricoles (AATF), présent dans sept pays dont le Burkina Faso.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *