Crise URCB-OTRAF : Les détails selon le ministère des transports

1030 4

Dans le communiqué ci-dessous, le ministère des transports donne des détails sur la crise qui oppose deux organisations du secteur des transports.

Depuis le vendredi 24 Août 2018, une crise oppose l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) à l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), ces derniers exigeant le départ du président de l’OTRAF de son poste au motif qu’il n’utiliserait ce titre qu’à son unique profit.

Cette crise se manifeste par un arrêt de travail des chauffeurs notamment ceux des camions de transport de marchandises avec stationnement de ces engins sur les bas-côtés des routes nationales aux différentes entrées/sorties de la ville de Ouagadougou ainsi qu’à Ouagarinter, et une occupation du siège de l’OTRAF.

Au terme d’échanges engagés dès le Samedi 25 Août 2018 par le ministre des transports, les locaux de l’OTRAF ont été libérés et des concertations sont en cours pour la reprise du travail avec une libération totale des entrées/sorties de la ville de Ouagadougou.

Le gouvernement s’excuse des désagréments que cause une telle situation à la population, invite les parties à la raison, principalement l’UCRB, en utilisant les voies conventionnelles de revendications et à libérer les sites occupés.

Des pourparlers seront instamment engagés avec toutes les parties, pour un examen approfondi de la gestion du fret généré par notre commerce.

DCPM/ MTMUSR

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 4 commentaires

  1. Je demande aux cher gouvernement d accelere les dialogues si non la crise est grave, le littre d escence actuellement est a 15000fr ou on va avec se ritme souden de vie.

  2. Je demande aux cher gouvernement d accelere les dialogues si non la crise est grave, le littre d escence actuellement est a 15000fr ou on va avec se ritme souden de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre