Energie : Le Projet de production solaire photovoltaïque de Zagtouli se dévoile à Bobo

903 0

Le Projet production solaire photovoltaïque de Zagtouli (PPSP-Z), à travers la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), a rencontré les hommes de médias de la ville de Bobo-Dioulasso le vendredi 31 août 2018. Au menu des échanges, les avantages liés à l’utilisation de cette centrale solaire. Pour peu que cette méthode de production soit vulgarisée, elle peut ériger le Burkina Faso en un pays énergétiquement autonome, voire un distributeur d’énergie solaire.

Depuis le mois de septembre 2017, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli sise à Ouagadougou dans la capitale du Burkina Faso est fonctionnelle. Elle apporte une production annuelle de 56 GWH, soit une part de 5% de la consommation nationale. Essentiellement financé par l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD), ce joyau d’un coût  estimé à 31 milliards de F CFA va apporter de « la lumière » dans la vie de 660 000 Burkinabè.

Un projet écologique et pourvoyeur d’emplois

A en croire le Directeur régional de l’Ouest de la SONABEL Georges Poda, la production d’électricité à travers les centrales solaires présente plusieurs avantages. D’abord,  son coût  de production revient  4 fois moins cher que  celui  des centrales thermiques. Ensuite,  les centrales solaires permettent une indépendance énergétique du Burkina vis-à-vis des énergies fossiles et du meme coup de ses pays fournisseurs.  Enfin, elle contribue à la création d’emploi avec un chiffre de 400 emplois pour le cas précis de Zagtouli, qui offre aussi la part belle à l’autre moitié du ciel.

Un projet pas moins écologique avec une réduction annuelle de 26 000 tonnes de gaz carbonique.

Le Burkina peut devenir un pays exportateur d’énergie

C’est donc « un grand plus pour la SONABEL » et sont Directeur régional ne cache pas sa satisfaction : « En termes d’expertise, je pense que c’est un  premier exemple dans le pays et même dans la sous-région. Cela devrait donc permettre de dupliquer cette expérience pour que l’impact soit plus significatif au niveau de nos populations », renchérit Georges Poda qui affirme  que  la  position stratégique du Burkina Faso lui confère un potentiel énorme en matière d’exportation d’énergie solaire au niveau de la sous-région.

Mais « l’accompagnement des pouvoirs publics s’avère incontournable pour une amélioration substantielle de l’énergie solaire dans notre système électrique. Les opérateurs privés peuvent eux aussi apporter leur part de contribution en proposant des PPP » pour palier l’insuffisance des moyens nécessaires à la satisfaction des besoins énergétiques de la population.

 Aminata SANOU

Correspondante de Burkina24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *