Burkina : Des enseignants à l’école du tourisme

755 0

Le Club jeunesse Culture et Tourisme a initié une sortie terrain à l’endroit des enseignants du Burkina Faso du 5 au 9 septembre 2018. Dénommée « sortie touristique et culturelle pédagogique », cette incursion de cinq jours a permis à la trentaine d’acteurs du système éducatif de constater de visu ce qui est écrit dans les livres d’histoire.

Découvrir les sites touristiques du Burkina Faso, connaitre la culture des localités traversées, apprécier la richesse des sites touristiques burkinabè, connaitre physiquement certains sites touristiques et unités industrielles évoqués dans les classes. Egalement, mieux comprendre l’histoire de certains personnages historiques, mieux outiller les participants sur la connaissance de sites touristiques et valoriser la culture et le tourisme au niveau local, tels étaient, entre autres, les objectifs de la « sortie touristique et culturelle pédagogique » initiée par le Club jeunesse Culture et Tourisme.

Créé en 1994 par un groupe de jeunes scolaires, étudiants et enseignants, le Club jeunesse Culture et Tourisme s’est fixé comme objectif général de contribuer à la promotion de la culture et du tourisme prioritairement au profit des enseignants. Pour l’édition de 2018, les participants sont venus des régions du Sahel, du Plateau Central, du Centre nord, du Centre, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts Bassins.

La trentaine d’acteurs du système éducatif de constater  ce qui est écrit dans les livres d’histoire.

« La motivation d’organiser cette sortie est partie du constat que de nombreux enseignants dans leurs classes parlent devant leurs élèves des différents sites touristiques du Burkina, sans les avoir jamais vus. Toute chose qui a forcément des limites au plan pédagogique parce que l’enseignant ne peut que répéter ce qu’il a lu ou ce dont il a entendu parler sans explications ou commentaires vivants pouvant susciter un intérêt pour l’élève », a fait savoir le président du Club, Siaka Traoré.

Pour lui, voir ces sites, connaitre leur histoire, découvrir les réalités culturelles des localités, permet aux enseignants d’apporter un plus à la qualité de leur enseignement. Cela dans la mesure où ils auront nécessairement de quoi parler devant leurs élèves avec aisance et plus d’assurance.

Par ailleurs, Siaka Traoré a souhaité la pérennisation de cette sortie pédagogique pour la promotion du tourisme local avec l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Zénabou Kabré, enseignante dans la région du Centre, dit avoir découvert beaucoup de richesses touristiques du Burkina Faso. Richesses qui selon elle, vont contribuer à lui permettre de mieux dispenser son cours lorsqu’il s’agira de parler des sites touristiques du Burkina Faso.

Jules César KABORE

Burkina24 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *