Le “M’buudu Maracana de Karpala” soutient les FDS et lutte contre l’incivisme

1695 0

La première édition du tournoi Maracana M’buudu  s’est tenue le 14 septembre 2018 sur le terrain de Karpala. Cette compétition s’est donnée pour objectif de lutter contre l’incivisme et soutenir les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. Le thème pour cette première édition s’intitule : « Je hisse les voiles du civisme et du patriotisme ».

Les jeunes de Karpala, quartier situé dans l’arrondissement de 11  de Ouagadougou, ont désormais leur tournoi de football maracana. Il s’agit du M’Buudu Maracana qui a sacré, pour sa première édition, ASEC FC et AIP, respectivement dans les catégories dames et hommes. Les deux finales se sont disputées en deux fois quinze minutes. Chez les dames, les filles dont la plupart évoluent en première division et aussi en équipe nationale ont convaincu le public qu’elles savaient jouer au football autant que les garçons.

Les spectateurs ont d’ailleurs été surpris par ces demoiselles qui ont démontré des finesses techniques dans les dribles, les amorties de poitrine ou toute autre partie du corps, les frappes puissantes. Cependant, les deux équipes ont dû recourir aux séances de tirs au but pour se départager. A cet exercice, seule Élodie Goungounga a réussi son tir (1-0).

Pas de tirs au but chez les hommes

Chez les hommes, c’est l’AIP qui s’est imposé (2-0) en battant Futuro Stars. Salvador Kouama et Usain Ouédraogo ont donné la victoire à l’AIP en trouvant le chemin des filets, notamment en deuxième période.

32 équipes étaient engagées chez les hommes contre six chez les filles.

Le M’buudu Maracana a permis de faire passer un message de soutien aux FDS selon les promoteurs

Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a assisté à ces finales. Il a saisi cette occasion pour rappeler la politique du gouvernement en matière de promotion du sport. « Bientôt, nous allons créer des centres de formation dans les 13 régions du Burkina Faso pour donner la chance à tous les enfants qu’ils soient dans n’importe quel petit hameau de cultures », a promis le ministre Azoupiou.

« Nous avons assisté à deux finales qui ont permis à la jeunesse de se retrouver, de fraterniser. Et comme vous le savez, le sport est un puissant facteur de rassemblement », souligne le ministre de l’habitat Maurice Dieudonné Bonanet qui constate une mobilisation supérieure aux matchs de championnat.

« La motivation est le contexte actuel marqué par des actes d’incivisme et de terrorisme. Nous avons voulu mobiliser la jeunesse afin qu’elle prenne conscience du rôle qu’elle devrait jouer pour accompagner les FDS et le gouvernement dans sa démarche actuelle », a insisté le promoteur Stanislas Goungounga, directeur de cabinet du ministre de l’habitat.

Le parrain de cette compétition, Dieudoné Yaogho, explique son soutien à cette compétition par l’amour qu’il porte au football et aussi en tenant compte de l’importance du thème. Les différents partenaires ont promis d’organiser la deuxième édition de ce tournoi.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *