Burkina : L’ADF/RDA réclame que le « référendum soit purement et simplement annulé »

1316 0

Les propositions pour soutenir l’effort de guerre contre le terrorisme au Burkina continuent d’affluer. C’est le cas de l’Alliance pour la démocratie et la fédération / Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) qui propose l’annulation ou le report du référendum sur la nouvelle Constitution afin d’en affecter les ressources au soutien des forces armées nationales.

L’ADF/RDA est sur sa position exprimée le 8 septembre. Elle propose de surseoir au référendum constitutionnel, au regard de la situation sécuritaire, marquée par de nombreuses attaques.

Le parti d’opposition réclame en effet, « que le référendum soit purement et simplement annulé ou reporté sine die, afin d’apporter un appui logistique à nos braves forces de défense et de sécurité, pour leur permettre de mener à bien la mission qui est la leur », a indiqué la vice-présidente Joséphine Drabo/Kanyoulou, en conférence de presse ce 26 septembre 2018.

Cette suggestion se base sur le constat que fait l’ADF/RDA que la majorité présidentielle n’a pas encore saisi « la gravité » de la situation. Du reste, le parti de l’éléphant organise sa rentrée politique à Ouaghigouya les 6 et 7 octobre 2018 et l’axera sur ce sujet avec notamment le thème, « quelles réponses face aux défis sécuritaires au Burkina Faso ? ».

 « Il s’agit de réfléchir et d’apporter notre contribution à ce combat commun pour la sécurisation de notre pays. Pour nous, la question sécuritaire doit prendre en compte, le grand banditisme, les problèmes des groupes d’autodéfense, toutes les formes d’insécurité humaine,  notamment l’insécurité alimentaire et sanitaire,  etc », a expliqué la présidente.

Par ailleurs, le parti politique a appelé ses militants à participer à la manifestation de protestation qu’organise l’opposition le 29 septembre à Ouagadougou. Cette marche demeure la seule alternative, à en croire Joséphine Drabo/Kanyoulou,  pour « réveiller nos autorités qui semblent être assoupies » face aux  « difficultés observées dans notre pays ».

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *