Coupe du président de la Fédération burkinabè de taekwondo : Ouaga remporte le trophée

1209 0

Les clubs de Ouagadougou ont remporté la deuxième édition de la Coupe du Président de la Fédération burkinabè de taekwondo disputée le dimanche 23 septembre 2018 à la maison des arts martiaux de l’Institut des sciences des sports et du développement humain (ISSDH) ex INJEPS.

Certains combats étaient spectaculaires alors que d’autres ont été expéditifs

Dans l’optique de donner de la compétition aux taekwondoines burkinabè, le Président de cette fédération a institué la Coupe du Président de la Fédération burkinabè de taekwondo. Le tournoi, qui a regroupé les meilleurs athlètes du pays, a permis d’offrir un peu plus de compétitions aux pratiquants de cette discipline afin de renforcer leurs capacités. Il s’agit donc d’un cadre pour certains de confirmer leur titre et à d’autres de se venger sportivement.

A la fin de cette compétition, ce sont les clubs de Ouagadougou qui se sont imposés par cinq victoires contre deux pour Bobo-Dioulasso. Dans la catégorie des moins de -67 kg, Reina Traoré de Bobo-Dioulasso affrontait en finale son maître Adjara Son qui domine de la tête et des pieds cette compétition. L’élève a préféré jeter l’éponge donnant ainsi la victoire à Adjara Son.

Dans la catégorie des moins de 49 kg dame, Ida Bama de Koudougou a battu Mounira Sawadogo de Ouagadougou. Chez les moins de 57 kg, Prisca Djibeyorogo de Ouagadougou s’impose devant Roxane Coulibaly de Ouagadougou.

Dans la catégorie des moins de 67 kg, Christine Alawobé  de Ouagadougou est sortie victorieuse face à Korotimi Traoré de Bobo Dioulasso.

Timbo Zongo est désormais ceinture noire 4e dan

Chez les hommes,  chez les moins de 55 kg, Trésor Kaboré a eu raison de Sékou Sylla alors que Bienvenu Medah chez les moins de 80 kg s’impose devant Mohamed Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Chez les plus de 80 kg, Aboubacar Drabo de Bobo-Dioulasso s’impose contre Rachid Messa de Ouagadougou.

Respecter la philosophie du taekwondo

Le Président de la Fédération burkinabè de taekwondo Timbo Zongo a rappelé les fondements de cette discipline et souhaiter que les pratiquants respectent la philosophique qui sous-tend ce sport que sont la discipline, la courtoise, la loyauté, la combativité et la persévérance. « Cela signifie qu’un soi-disant pratiquant qui n’incarne pas ces principes ne fait pas du taekwondo mais plutôt autre chose que nous, nous ne connaissons pas », a souligné Timbo Zongo.

Christophe Ouédraogo, l’un des grands maîtres de cette discipline, a salué l’évolution aux normes internationales à travers le marquage de point. « Le niveau est très bon. Je pense que nous ne démériterons pas lorsque nous allons sortir pour les grandes compétitions », s’est réjoui Christophe Ouédraogo. Timbo Zongo est passé au grade de ceinture noire 4e dan.

Chaque vainqueur a reçu la somme de 100 000 F CFA tandis que les médaillés d’argent sont repartis avec 50 000 F CFA. L’équipe vainqueur a empoché 300 000 F CFA contre 200 000 F CFA pour la deuxième.  Chacune des autres équipes qui ont pris part à ce tournoi a reçu 100 000 F CFA. 

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *