Marche du 29 septembre : L’opposition invite les manifestants à “envoyer des signaux de soutien indéfectible” aux Forces armées

190 0

Après avoir obtenu l’autorisation de manifester, et l’accompagnement des forces de l’ordre pour « une manifestation légale, pacifique et sécurisée », le Chef de file de l’opposition politique a dévoilé ce jeudi 27 septembre 2018 l’itinéraire de la marche meeting à laquelle des citoyens et des leaders d’opinion et une cinquantaine d’Organisations de la société civile regroupées au sein de l’Union d’Action de la Société Civile (UNAS) sont attendus ce samedi 29 septembre.

Dans une déclaration émanent du comité d’organisation de la marche meeting du 29 septembre, son président Rabi Yaméogo annonce l’obtention de l’autorisation de manifester et l’accompagnement des forces de l’ordre pour « une manifestation légale, pacifique et sécurisée ».  

Les marcheurs partiront de la place de la révolution, emprunteront les avenues du Médiateur du Faso, Gamal Abdel Nasser, Monseigneur Thevenoud Joanny, de la Cathédrale, Kwamé N’Krumah contourneront le Rond-Point des Nations Unies et passeront devant la Maison du peuple sur l’Avenue de la Nation pour rejoindre le point de départ qu’est la Place de la Nation encore appelée place de la révolution.

Fraterniser avec les forces armées 

Des conditions de participation, il ressort l’invite aux participants à « éviter tout rassemblement ou manifestation parallèle, à quelque lieu que ce soit, avant, pendant et après la marche ». A cela s’ajoute l’impératif de « se conformer strictement » à l’itinéraire officiel retenu et la stricte interdiction d’être en possession de quelque arme ou projectile que ce soit et ou de provoquer les forces de l’ordre, les agresser physiquement, les injurier, jeter vers eux des projectiles, ou de bousculer les barrières de sécurité.

En revanche, l’opposition qui se félicite d’avoir été « la première » à émettre l’idée d’une « collecte de fonds dans les sièges de partis d’opposition, en vue de soutenir nos FDS », proposition dont « des personnalités à court d’idées se sont moquées » avant d’être rejoint par l’Assemblée nationale, ne s’oppose pas à l’option de « fraterniser avec les forces de l’ordre, et leur envoyer des signaux de soutien indéfectible ».

Le CFOP, qui veut « faire de ce vendredi 28 septembre, une journée de collecte de fonds dans les sièges de partis d’opposition », invite les manifestants à apporter leur contribution le jour de la marche aussi « modique » qu’elle soit. Les organisateurs qui ne démordent pas formulent le vœu que « d’autres compatriotes de bonne foi » participent à la cause et invitent les ministres du Gouvernement Paul Kaba Thiéba III, ainsi que les partis politiques de la Majorité, à s’inscrire dans ses pas.

Burkina24

Oui Koeta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre