Burkina # Botswana : « Je veux regrouper toute la famille avec le maximum de qualité » (Paulo Duarte)

1486 0

Paulo Duarte a désormais pris pour habitude dans la publication de sa liste de joueurs convoqués pour disputer un match de laisser une 25e place libre qui sera comblée plus tard. Il s’agira peut-être de Préjuce Nakoulma car Duarte affirme avoir besoin de ses forces pour affronter le Botswana le 13 et le 16 octobre 2018 après la défaite (2-0) face à la Mauritanie.

« En principe, celui va rentrer c’est (Mohamed) Sylla ou peut-être Préjuce Nacoukma. Je parle de Nakoulma pourquoi ? Même s’il ne signe pas cette semaine, pour moi et contre la volonté du joueur parce que la volonté du joueur c’est de nous aider, de venir mais il ne veut pas venir sans avoir signé un contrat », explique le sélectionneur des Etalons du Burkina Paulo Duarte.

C’était le vendredi 28 septembre 2018 lors de la publication de la liste des joueurs convoqués pour affronter le Botswana pour le compte de la 3e et 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019.

Combler les absences de Bancé et Bandé

Malgré cela, Paulo Duarte compte faire venir l’attaquant burkinabè pour disputer cette double confrontation même s’il n’a pas encore trouvé de club. « Nakoulma est en forme même s’il s’entraîne à part avec un préparateur physique. Mais moi, face à cette urgence de joueurs blessés, face aux défis de trois maths en un mois, on va jouer deux matchs contre le Botswana et un mois après, on joue contre l’Angola. Ce qui veut dire qu’en un mois, j’ai trois matchs. Je prends le risque parce que c’est un joueur important, surtout qu’on a deux blessés à l’attaque que sont (Aristide) Bancé et (Hassan) Bandé », insiste Paulo Duarte.

Seulement deux jours de répétition

Il reconnait que des joueurs comme Jonathan Pitroipa, Bertrand Traoré et Alain Traoré ont récupéré de leurs blessures. Ce qui, estime-t-il, va rendre le club plus fort car il a besoin de l’expérience de ces joueurs pour faire face à cette difficulté de matchs rapprochés. « On aura deux matchs en quatre jours. On joue le 13 à domicile et après on joue le 16. Ça veut dire  qu’on a deux jours le dimanche et le lundi pour récupérer physiquement toute l’équipe et voyager en sept ou huit avec une escale obligée. C’est trop exigeant », déplore le Portugais.

En plus de cela, le sélectionneur des Etalons rappelle que le match ne se dispute pas à la capitale Gaberone mais à Francistown où les Etalons avaient perdu en 2015 par 1 à 0. En plus de cela, cinq joueurs sont sur le coup de suspension à savoir Bakary Koné, Steeve Yago, Banou Diawara, Yacouba Coulibaly et Charles Kaboré.

« Besoin du maximum de qualité »

« Je veux partir pour ces deux matchs avec  le maximum de force, de qualité mais de courir le risque même s’il y a un ou deux joueurs qui ne sont pas à 100%. Je veux regrouper toute la famille avec le maximum de qualité parce que ces matchs seront très exigeants, très compliqués que ce soit la difficulté du match, la fatigue, on doit faire le maximum de rotation d’un match à un autre sans perdre la qualité. Et faire cela signifie que j’ai besoin du maximum de joueurs », conclut Paulo Duarte.

Pour lui, il y a beaucoup de jeunes de qualité mais ces derniers n’ont pas encore l’expérience pour faire face à ces grands défis. Pour lui, il faut des joueurs comme Bancé, Bertrand Traoré, Pitroipa, Alain Traoré, Bakary Koné pour donner du « cœur » et de la combativité à cette équipe. De son point de vue, la présence de ces joueurs va permettre de transmettre le message de la combativité, du patriotisme aux jeunes.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *