Marche de l’Opposition: « Nous sommes très satisfaits sur tous les plans »

1107 2

Le Comité d’organisation de la marche-meeting du 29 septembre 2018 de l’Opposition politique a dressé le premier bilan de la manifestation ce mardi 2 octobre 2018 à Ouagadougou. « Nous sommes très satisfaits sur tous les plans », s’est réjoui Rabi Yaméogo, Président du Comité d’organisation.

Une forte mobilisation des citoyens, un caractère pacifique et républicain de la marche, une grande discipline, une bonne qualité du message envoyé, etc. Les arguments de satisfaction ne manquent point du côté du Comité d’organisation de la marche du 29 septembre 2018 qui a mobilisé « anciens marcheurs » (notamment de l’UPC) et « nouveaux marcheurs » (ex-parti au pouvoir, CDP).

« Nous sommes très satisfaits sur tous les plans. Cela constitue un premier geste fort de l’Opposition qui réveillera le pouvoir somnolant du Président Roch Marc Christian Kaboré. Comme le dit le CFOP, d’autres marches suivront si rien ne change. Et, croyez-nous, la mobilisation ira crescendo », a déclaré Rabi Yaméogo, Président du Comité d’organisation de ce premier rassemblement de l’Opposition.

Selon lui, malgré des campagnes d’intimidation et d’intoxication et des tentatives de sabotage et de discréditation de la part du MPP et alliés, la manifestation s’est bien déroulée. A l’entendre, lors de la marche, des messages inscrits sur des pancartes n’avaient pas été « homologués ». Ces écriteaux, dit-il, ont été simplement retirés par la Commission Communication.

Sanctions pour les propriétaires des pancartes retirées ?

« Mais, des photographies de ces messages ont malheureusement été prises et publiées avant le retrait des pancartes. On a retiré les pancartes, c’est tout. Notre mission est terminée. Sanctionner pour faire quoi ? », demande-t-il. Par rapport aux messages prônant le retour de Blaise Compaoré, « ce n’est pas à l’opposition de dire à quelqu’un de venir ou de ne pas venir. Le départ ou l’arrivée dépend de l’intéressé. Nous ne sommes même pas gênés de ça. Que cette hypocrisie cesse », a lancé l’actuel Secrétaire général de l’UPC. Pour lui, le message de Zéphirin Diabré a été hautement apprécié par l’ensemble des citoyens.

Il a rappelé en exemple que, sur la question de la sécurisation du territoire burkinabè, les forces vives à travers le Chef de file de l’Opposition réclament le limogeage des ministres en charge de la sécurité et de la défense. L’Opposition réclame également la relecture du Code électoral, des lotissements transparents, des actions efficaces en faveur des jeunes et des femmes, des initiatives en faveur de la réconciliation nationale, une lutte sans merci contre la corruption et la vie chère.

Concernant la souscription pour soutenir les Forces de défense et de sécurité, l’Opposition dit avoir bénéficié de la contribution non seulement des participants à la marche, des Présidents de partis d’opposition et des leaders de la société civile, mais également, des députés, en plus de leur cotisation à l’Assemblée nationale, et des bonnes volontés à travers les systèmes de transferts d’argent. Du reste, la souscription se poursuit jusqu’au 4 octobre 2018 et le bilan définitif sera dressé bientôt.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Bonne analyse moussa ouedraogo,je pense que un homme calme réfléchit mieux que un homme agité et je pense que le president Roch est le candidat idéal pour une sortie de crise et j’en suit convaincu qu’il trouvera la solution au problème du terrorisme qui est phénomène international qui touche nos pas seulement le FASO

  2. Bonne analyse moussa ouedraogo,je pense que un homme calme réfléchit mieux que un homme agité et je pense que le president Roch est le candidat idéal pour une sortie de crise et j’en suit convaincu qu’il trouvera la solution au problème du terrorisme qui est phénomène international qui touche nos pas seulement le FASO

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *