Présidentielle camerounaise : L’opposition résignée après la proclamation des résultats

1073 2

L’annonce de la victoire de Paul Biya à la présidentielle du 07 octobre 2018 est officielle depuis ce lundi 21 octobre. Alors que les observateurs s’attendraient à une avalanche de motion de contestation de la part des candidats de l’opposition, ils assistent plutôt à une réaction timide de ces derniers.

Maurice Kamto, arrivé deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018 avec 14.23 % des suffrages exprimés derrière le Président sortant, Paul Biya, a quelques heures après la proclamation des résultats par le Conseil Constitutionnel de son pays a dénoncé ce verdict sur son compte Twitter.

Promettant de poursuivre la lutte pour que sa victoire lui soit restituée, Maurice Kamto à, au passage, remercié ses électeurs d’avoir fait de lui le “Président élu” du Cameroun. Sur les antennes d’une chaîne étrangère, le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a indiqué ne pas “reconnaître des résultats qui proclament vainqueur celui qui n’a pas été élu”, a-t-il tranché.

Il a par ailleurs promis publier “les vrais chiffres” issus de la dernière présidentielle Cameroun et faisant de lui, le vainqueur dans les urnes. Il serait crédité de 39,74 % contre 38,47 % pour Paul Biya selon les chiffres contenus dans un document en sa possession.

Cabral Libii

Le benjamin des candidats à cette présidentielle camerounaise, Cabral Libii, classé troisième au terme de cette course, a dénoncé “une mascarade, une forfaiture de trop”. Il a par ailleurs rebondi sur une rumeur sur la toile qui, juste après la proclamation des résultats, annonçait son soutien à Paul Biya, le président réélu.

“Il s’agit des conditions d’une transition. Elles doivent porter sur des réformes structurelles touchant au code électoral, à la constitution, il s’agit en réalité de mettre en place un comité de normalisation démocratique. En plus, il faudra réformer le fonctionnement de l’Etat pour privilégier la transparence et la performance. Et autant vous le dire, je doute que ce gouvernement qui vient de rempiler par la forfaiture, accède à ce type de réformes. Je crois donc que l‘évocation de mon entrée au gouvernement est d’emblée peine perdue”, a répondu le candidat du parti Univers qui s’est dit effarouché par ce qu’il qualifie de “mutilation” apportant toutefois des précisions sur les conditions de collaboration avec le prochain gouvernement de son pays.

Joshua Osih du Front démocratique Social

Joshua Osih et le Front social-démocrate (SDF), le principal parti de l’opposition ont pris une véritable claque avec un crédit de seulement 3.35%. Johua Osih a reconnu sa défaite et a décidé de mettre le cap sur les élections législatives à venir. Par ailleurs, Joshua Osih a invité le président Paul Biya à mettre un point d’honneur sur la réconciliation de tous les Camerounais.

Certains candidats de l’opposition se sont cependant gardés de tout commentaire après la publication des résultats lundi 22 octobre.

Contrairement à plusieurs pays africains qui ont aussitôt adressé des courriers de félicitation au Président Paul Biya, les Etats-Unis, eux, ont plutôt félicité le peuple Camerounais d’avoir exercé son devoir civique et demandé aux acteurs politiques du Cameroun à préserver la paix et la stabilité nationale.

Paul Biya, 85 ans dont 35 au pouvoir, a littéralement “pulvérisé” ses adversaires avec 71.28% du suffrage des Camerounais, lui ouvrant la porte d’un septième mandat consécutif.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Burkina 24
Source : Africanews


Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Les Camerounais sont facilement intimidés. Ils n’étaient d’ailleurs pas épanouis. Pas de souci pour le perdant; Biya finit sa vie en 2020. Dieu n’est pas camerounais pour un long règne éternel. Je souhaite seulement entente durable entre francophones et anglophones.

  2. Les Camerounais sont facilement intimidés. Ils n’étaient d’ailleurs pas épanouis. Pas de souci pour le perdant; Biya finit sa vie en 2020. Dieu n’est pas camerounais pour un long règne éternel. Je souhaite seulement entente durable entre francophones et anglophones.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *