Coopération et développement : « Le Burkina est loin d’être une jungle »

640 0

L’Initiative des Journalistes Africains pour la Coopération et le Développement (IJACOD) organise un Salon International de la Coopération pour le Développement (SICOD). Prévu pour se tenir du 6 au 10 décembre 2018 à Ouagadougou, le SICOD se veut un cadre d’échange sur le journalisme, la communication, la coopération et le développement. Les organisateurs de ce salon étaient face aux Hommes de médias ce jeudi 25 octobre 2018.

L’Initiative des Journalistes Africains pour la Coopération et le Développement est une association à but non lucratif. Créée en 2013 et reconnu en 2014, l’IJACOD œuvre pour le changement de comportement à travers la communication.

Le Salon International de la Coopération pour le Développement (SICOD) est né de la volonté de ces journalistes de susciter un changement notable dans les stratégies de communication sur les actions de coopération pour le développement au Burkina Faso.

L’objectif global du SICOD est de contribuer par la communication à la visibilité, la bonne gouvernance et à la gestion participative des actions de coopération pour le développement.

« Quelles stratégies de communication pour une meilleure visibilité des actions de la coopération au Burkina Faso, dans un contexte de menaces sécuritaire ? ». C’est autour de ce thème que se tiendra la première édition du SICOD.

Pour Jean Victor Ouédraogo, secrétaire exécutif du réseau IJACOD, ce salon sera un espace de rencontre et d’échange visant à orienter les réflexions sur l’avenir et l’évolution de la coopération au Burkina Faso.

« Le SICOD, soucieux de l’image du Burkina Faso qu’une certaine opinion s’emploie à écorner, va en plus des thèmes usuels qui seront développés et qui nous lient aux autres pays dans la coopération pour le développement, communiquer sur l’état sécuritaire réel du pays. Le Burkina est loin d’être une jungle et les différentes communications s’emploieront à le démontrer », a dit Jean Victor Ouédraogo.

Au total, plus d’une dizaine de communications sera livrée aux participants de ce salon. Outre ces activités, il est prévu des caravanes de presse, des ateliers et aussi une nuit de la coopération qui va consister à récompenser les meilleures productions journalistiques et les partenaires.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *