Ebola : Plus de 65 personnes guéries sur plus de 220 nouveaux cas en R.D.Congo

124 0

RDC  – Selon l’état des lieux dressé par le ministère congolais de la santé, le vendredi 26 octobre 2018, la riposte contre Ebola à l’Est du pays a permis de sauver définitivement 65 personnes sur 220 cas.

Depuis le déclenchement de l’épidémie d’Ebola en RDC, il y a quelques mois, le ministère de la Santé de ce pays est appuyé par des institutions dont l’OMS et des ONG, contre le virus. Il s’efforce, alors, tant bien que mal de communiquer sur “le point de la situation”.

« Au total, 257 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 222 confirmés et 35 probables. Sur les 222 confirmés, 129 sont décédés et 67 sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola (CTE) installés. 47 cas suspects en cours d’investigation. 6 nouveaux cas confirmés à Beni. 2 nouveaux décès de cas confirmés, dont 1 à Beni et 1 à Butembo. 5.918 contacts à suivre à ce jour », a révélé dans un document datant du 26 octobre, dressant l’état des lieux de la riposte contre Ebola dans l’Est du pays.

Des contingences d’ordre sécuritaires plombent toutefois, la lutte contre Ebola. En effet, comme ce fut le cas le samedi 20 octobre, des groupes armés à Beni, dans la commune de Ruwenzori (Est du pays) s’en sont pris à des équipes de ripostes.

Cette épidémie est la dixième du genre que connaît la RDC depuis la découverte du virus au bord de la rivière Ebola en 1976 près de la ville de Yambuku dans la province de l‘Équateur au nord de la RDC. A ce jour, environ 900 personnes ont perdu la vie depuis le déclenchement de cette épidémie.

La RDC est loin d’être le pré-carré de cette maladie qui, de 2013 à 2016, a infecté plus de 28 500 personnes et en a tué plus de 11 300 en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

Selon les conclusions des chercheurs, le virus est transmis par les chauves-souris, qui peuvent l’héberger sans en mourir. Toutefois, ils les transmettent à d’autres animaux tels que des singes avec lesquels ils partagent des arbres ou les fruits. Pour ce qui est de la race humaine, Ebola se transmet notamment par la viande de brousse infectée et est très contagieux.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                     

Source: Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre