Emissaire envoyé par Isaac Zida : Hervé Ouattara apporte sa part de vérité

1255 0

Des informations circulent sur le fait que Hervé Ouattara aurait été envoyé par le Général Yacouba Isaac Zida auprès du Mogho Naba, pour plaider à sa faveur, demander pardon au Président du Faso. Hervé Ouattara sort du silence en niant qu’il n’a été l’émissaire de personne. Par contre, il affirme qu’il a entrepris une démarche auprès du Mogho-Naba à titre personnelle. Il a donné les raisons de sa démarche ce lundi 29 octobre 2018 à Ouagadougou.

Des émissaires auraient été envoyés auprès de sa Majesté le Mogho Naaba au nom du Général Yacouba Zida pour plaider en sa faveur pour demander pardon au Président Kabore. « Il n’en rien. Il n’a jamais été question d’un émissaire envoyé par le général Yacouba auprès du Mogho Naaba. Ça n’a jamais été le cas hier ça n’a jamais été le cas aujourd’hui. Par contre, ce qui a été fait, il y a eu une démarche qui a été entreprise, une démarche personnelle entreprise auprès du Mogho Naaba (…) » soutient, Hervé Ouattara

Selon Hervé Ouattara, il est allé rencontrer le Mogho Naaba pour voir dans quelles mesures ce dernier pourrait aider pour la cohésion au Burkina. « Il n’y a jamais eu de démarche, il n’y a jamais eu d’émissaire envoyé, il y a eu une démarche personnelle d’un citoyen burkinabè avec des amis pour demander qu’il y ait des prières, qu’il y ait des conseils pour que le pays puisse dormir tranquillement », a-t-il renchéri à l’occasion de son point de presse.

Précisément sur le livre publié par le général Zida, Hervé Ouattara y va de son commentaire. Pour lui, il l’a bien pensé, il l’a bien mûri. « Il a écrit son livre en connaissance de cause. Comme lui-même il l’a dit, il retrace sa part de vérité, il fait l’analyse de l’histoire de notre pays. Il prend l’entière responsabilité du document que lui-même il a écrit. Maintenant comment on l’analyse, quelle vision on en fait, c’est laisser au bon vouloir et au bon soin de tous ».

Irmine KINDA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre