Santé au Burkina : La Chine envoie dix experts en renfort

1903 0

Les “nouveaux mariés” que sont le Burkina Faso à travers le ministère de la santé et la République Populaire de Chine ont signé le mardi 30 octobre 2018 à l’Hôpital de Tengandogo, ex Hôpital Blaise Compaoré, une convention de coopération. Un don de matériels médicaux techniques d’une valeur de plus de cent-vingt millions de F CFA a également été remis à cet hôpital.

Les deux pays n’ont pas mis beaucoup de temps pour exposer les fruits de leur coopération. Après la reprise des relations diplomatiques entre la Chine populaire et le Burkina Faso le 26 mai 2018, sur invitation du gouvernement burkinabè, la République populaire de Chine a consenti à l’envoi d’une mission médicale composée de dix (10) experts. A cet effet, le mardi 30 octobre 2018, une cérémonie de signature de convention de coopération a eu lieu. Cette mission aura pour tâche de fournir des soins médicaux préventifs et curatifs en étroite collaboration avec le personnel médical du Burkina Faso.

Le second acte posé le mardi par la Chine à l’endroit du Burkina Faso est un don de matériels médicaux techniques, matérialisé par la signature d’un protocole d’accord. Ce don a été remis au ministre de la santé, Nicolas Méda pour l’hôpital de Tengandogo. « Ce lot d’une valeur de plus de 120 millions de F CFA permettra de renforcer les plateaux techniques et par conséquent d’assurer une meilleure prise en charge des malades », est convaincu Nicolas Méda.

Un don de matériels médicaux techniques d’une valeur de plus de cent-vingt millions de F CFA a l’hôpital Tengandogo

Outre ces actes, la Chine a promis d’autres dons. « Bientôt, la Chine enverra également un groupe d’experts ophtalmologues chargé de mener des opérations contre la cataracte (…) Nous travaillerons également en étroite collaboration avec des entreprises pour la construction de l’hôpital universitaire de Bobo-Dioulasso, la rénovation de l’hôpital de Koudougou » a annoncé l’ambassadeur chinois, Li Jian.

Et le chef de mission Wang Yong d’ajouter que dans un futur très proche, la médecine chinoise accompagnera les spécialistes locaux pour donner des services de qualité à la population burkinabè. « On doit donner le bon service à la population burkinabè », soutient-il.

L’Ambassadeur chinois a par ailleurs souligné que la reprise des relations bilatérales n’est pas simplement un événement politique. « C’est un événement qui vise le bien être du Burkina Faso ». Selon un proverbe chinois, «  l’amitié qui se noue au cœur dure longtemps », pour ainsi rappeler que de 1973 à 1994, la chine a envoyé neuf équipes médiales soit au total 163 membres médicaux au Burkina Faso. A ce jour huit (08) médecins chinois reposent éternellement sur cette terre.

Irmine KINDA

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *