CAN U23 : Les derniers réglages de Brama Traoré avant de croiser le Niger

895 0

Les Étalons 23 sont en stage depuis le lundi 12 novembre 2018 pour préparer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) des moins de 23 ans prévue en Égypte. Les Étalons au premier tour affrontent l’équipe du Niger au Stade du 4-Août de Ouagadougou le vendredi 16 novembre 2018.

 Regroupés au Centre omnisports des Etalons (COMET), les Etalons U23, sous la houlette du coach Brama Traoré, peaufinaient le système et la stratégie pour battre le Niger le vendredi prochain au Stade du 4-Août de Ouagadougou dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) U23.

Au centre du terrain, la voix perçante et autoritaire du sélectionneur se fait entendre. « Parle-lui. Dis-lui de laisser. La communication est un aspect important », crie Brama Traoré à l’endroit de ses défenseurs. La tête pensante de l’équipe olympique burkinabè n’hésite pas à placer ses joueurs et à donner l’exemple du geste parfait à accomplir dans la rigueur.

« On s’applique », « on le prend, il ne doit plus revenir », « marquage individuel ici », ne cesse de lancer Brama Traoré. Souvent, le coach s’énerve quand les joueurs semblent rater certains b-a-ba : « Ho Dianda, c’est une touche de trop. Il fallait un contrôle orienté ». Brama Traoré, perfectionniste, arrête souvent le jeu pour essayer plusieurs options  et choisir la meilleure. « Permettez-moi de corriger ici », lance-t-il donc sur une séquence de jeu. Les 29 joueurs présents à l’entraînement répètent, multiplient et changent les séquences. Après une heure et trente minutes de répétitions, il met fin à la séance.

Les Étalons U23 sont confiants pour la victoire ce vendredi face au Niger

La première phase de cette préparation a commencé par des regroupements d’une quarantaine de joueurs à Bobo et à Ouagadougou. Après cela, BramaTraoré a regroupé les meilleurs de ces différents stages au COMET. Ces stages ont été sanctionnés d’abord par un match contre l’ASFA Yennenga soldé par un score de un but partout puis une victoire 2 à 1 contre Majestic Sporting Club de Saponé. Ce qui lui a permis de retenir 25 joueurs en plus de quelques joueurs expatriés.

« La mayonnaise, nous pensons qu’elle a déjà pris puisqu’il faut chercher la qualification dès le match aller. Il faut prendre l’adversaire au sérieux. Si nous prenons l’adversaire au sérieux, nous pourrons faire un bon résultat vendredi et mieux voyager », explique Brama Traoré.

« Nous aurait voulu avoir Fessal (Tapsoba, joueur de l’ASEC d’Abidjan) qui doit aller pour un test en Europe.  (…) Avec le  groupe qu’on a, on peut faire beaucoup de choses », confie BramaTraoré.

Trova Boni, ancien sociétaire de Salitas FC et actuellement en Belgique avec le FC Malines, a rejoint le groupe. Convoqué une fois par Paulo Duarte mais blessé à l’époque, il espère montrer qu’il a bien le niveau pour rejoindre l’équipe.

« L’ambiance est bonne. On se connait tous donc ce sont les retrouvailles entre amis. En même temps, c’est une occasion pour moi de me montrer puisque je n’ai pas pu répondre à l’appel de Duarte quand il m’avait appelé », explique Trova Boni qui joue régulièrement avec l’équipe réserve du FC Malines. Si les Étalons U23 réussissent à franchir l’étape du Niger, ils devront faire face à la Côte d’Ivoire exempte de ce premier tour.

Le deuxième tour de ces éliminatoires de la CAN U23 se disputera du 18 au  26 mars 2019 alors que le troisième tour se tiendra du 3 au 11 juin 2019.

Les phases finales de cette compétition auront lieu presque dans un an puisqu’elles vont se disputer du 8 au 22 novembre 2019 en Égypte. Les trois premiers lors des phases finales obtiendront leurs tickets pour les Jeux Olympiques.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre