15e journée des communes : La reprise des lotissements au menu

1219 0

La 15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) a refermé ses portes à Kaya le 17 novembre 2018. Après 72 heures d’échanges autour de la gouvernance foncière, le Gouvernement a rappelé qu’il a décidé de lever l’interdiction des lotissements. Un nouvel élan pour les maires de reprendre le contrôle des lotissements, sauf dans la ville de Ougadougou et de Bobo-Dioulasso.

C’est fini pour les Journées de la commune burkinabè (JCB) 2018 qui se sont déroulées dans la province du Sanmatenga, chef-lieu Kaya, du 15 au 17 novembre 2018. En tout, 345 maires y ont pris part sur 370, soit au taux de participation de 93%.

Au terme des échanges qui ont porté essentiellement sur la gouvernance foncière, les conseillers municipaux ont soumis des recommandations. Il s’agit, entre autres, de la levée de l’interdiction des lotissements par les communes, la question du fonds minier qui doit leur revenir, la planification urbaine.

Le Gouvernement a répondu favorablement à certaines de leurs doléances. De l’avis du maire de la commune de Siglé, président du comité d’organisation et par ailleurs secrétaire général de l’AMBF, Bertin Ouiya, la tribune des JCB a permis de mieux s’informer non seulement sur les différents textes qui gouvernent la gestion foncière mais aussi un cadre pour partager les expériences entre participants.                 

« Cette question de la gouvernance foncière vient à point nommé dans un contexte où le Gouvernement vient de lever l’interdiction de lotissement. Vous savez qu’à la suite donc des travaux de la commission de l’enquête parlementaire qui avait relevé un certain nombre de malversations et des mauvaises pratiques au niveau de la gestion du foncier, le Gouvernement avait interdit les transactions foncières par les communes. Nous avons donc décidé de lever cette interdiction, notamment en ce qui concerne les communes autres que celles de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso où des problèmes résiduels subsistent. En dehors de cela, les autres communes sont habilitées à pouvoir recommencer les opérations de lotissement en faveur des populations », a confié le Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui a présidé la cérémonie de clôture. Il a invité l’ensemble des élus locaux à s’approprier des textes qui régissent la gestion du foncier et de mieux échanger avec le ministère de l’Administration Territoriale afin que les erreurs du passé ne se reproduisent plus.

Transfert des compétences aux communes de 15% d’ici à 2020

Le chef du Gouvernement a aussi évoqué le transfert des compétences que les communes ont réclamé à cette 15e édition des JCB. Il a laissé entendre sur la question que son Gouvernement envisage un transfert aux maires de 15% du budget de l’Etat au lieu de 5% constaté en ce moment. « Nous sommes en train de travailler dans ce sens-là et nous pensons que d’ici à 2020, on pourra y arriver», a-t-il soutenu.

La passation des marchés a fait également l’objet de doléance des élus locaux. « Nous allons voir comment est-ce que dans le cadre légal, faire en sorte qu’il y ait un assouplissement de procédure pour donner plus d’efficacité au fonctionnement des communes », a promis Paul Kaba Thiéba.

Le président de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, Pierre Armand Béouindé se réjouit de certains engagements du Gouvernement suite aux recommandations formulées. Cependant, il laisse entendre qu’il est bien de lever la mesure, celle qui stipule que les maires peuvent lotir désormais au plus grand profit des populations, mais encore faut-il que les communes soient outillées pour le faire. Parmi ces outils qu’il cite, il y a le schéma directeur d’aménagement du territoire et également les plans d’occupation des sols. « Notre plaidoyer auprès du Gouvernement c’est qu’on puisse nous mettre à disposition et nous appuyer dans l’acquisition de ces ressources avant de faire les lotissements. Sinon, si nous commençons à lotir sans plan, sans planification, il faut alors être certain que ce que nous avons connu par le passé va se répéter », a-t-il suggéré.

Rendez-vous est pris pour la 16e édition des JCB.

Saga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *